SoC BCM58522 : Broadcom pousse au WiFi ac en entreprise

Composants

Broadcom vient de dévoiler son nouveau SoC StrataGX BCM58522 optimisé pour le WiFi ac et destiné aux points d’accès en entreprise.

Broadcom a profité du salon Interop 2013 qui se tenait à Las Vegas afin d’annoncer son nouveau SoC StrataGX BCM58522 à technologie ARM. Destiné aux points d’accès WiFi en entreprise, il est optimisé pour le WiFi 802.11ac fonctionnant dans la bande des 5 GHz.

Le SoC intègre un processeur double coeur Cortex-A9, un commutateur Ethernet, des moteurs d’accélération, des I/O à très grande vitesse et des interfaces de mémoire.

Optimisé pour l’accès sans fil aux VPN

Selon les responsables de Broadcom, ce SoC offrira 10 fois la puissance de traitement des puces actuelles et comprendra de nouvelles fonctionnalités de chiffrement qui permettront non seulement d’offrir une plus grande sécurité mais aussi d’améliorer les performances et d’augmenter la bande passante sur des réseaux privés virtuels (VPN).

La société basée à Irvine entend ainsi répondre à la problématique à laquelle se heurtent les sociétés avec les points d’accès WiFi. D’une part, il y a une diversification croissante des terminaux qui accèdent aux réseaux d’entreprises avec notamment le succès du BYOD (bring-your-own-device, soit littéralement “apportez votre propre terminal”) en entreprise. Cela n’est pas sans créer des failles de sécurité importantes, les réseaux devant traiter des quantités massives de données en provenance de sources disparates.

D’autre part, les entreprises utilisent des VPN pour permettre aux travailleurs distants ou sur terminaux mobiles d’accéder en toute sécurité au réseau, mais cela se traduit par une baisse des performances. Le nouveau moteur cryptographique matériel intégré dans le SoC BCM58522 permet d’accélérer le chiffrement et le déchiffrement utilisé par les VPN.

La puce apportera ainsi des capacités WiFi de haute performance pour les grandes salles en entreprise mais aussi dans les stades ou encore les centres de congrès.

Vers une adoption du WiFi ac

La WiFi 802.11ac succèdera à la norme n elle-même compatible avec la porteuse 5 GHz. Il offrira une bande passante trois fois supérieure avec 900 Mbit/s (débit théorique maximal) en configuration MIMO 2×2 et 1,3 Gb/s en configuration avec 3 antennes (MIMO 3×3). De surcroît, il consommera jusqu’à 6 fois moins, un atout majeur pour les appareils mobiles qui alimentent la tendance du BYOD.

Pour l’heure, seuls les HTC One et Samsung Galaxy S4 sont compatibles avec le WiFi ac (la nouvelle itération de la Nexus 7 pourrait également supporter ce standard ainsi que les futurs Mac). De son côté, Netgear propose déjà des routeurs compatibles avec le WiFi ac.

Broadcom propose un kit de développement Linux et un design de référence intégrant le SoC StrataGX BCM58522 et une puce WiFi ac (BCM43460 ou BCM43520). Il a pour vocation d’aider les futurs clients en réduisant le temps d’ingénierie et de mise sur le marché. Des échantillons sont également disponibles pour une production de masse prévue au quatrième trimestre 2013.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur