Start-up : le retour – sulfureux ! – de Pierre Omidyar, fondateur d’eBay

Régulations

Le fondateur d’eBay revient sur le devant de la scène avec un projet média à deux têtes, doté de 50 millions de dollars, et un partenaire quelque peu sulfureux, Gleen Greenwald, le journaliste associé à Edward Snowden pour la divulgation des documents soustraits à la NSA.

En octobre dernier, Pierre Omidyar, le fondateur d’eBay, avait annoncé sa volonté de s’engager dans des projets média au travers de sa société Omidyar Network, en charge des investissements de sa fondation Omidyar. Un montant était annoncé, 250 millions de dollars, et un double objectif : la recherche de la vérité (sic), et la préservation et le renforcement du rôle joué par le journalisme dans la société. De quoi nous intriguer…

Ce projet prend désormais forme. A commencer par un nom, First Look Media ; mais aussi une première levée de fonds apportée par Pierre Omidyar (50 millions de dollars) ; et le fonctionnement en deux entités, profitable et non-lucratif.

– Le premier bras armé de First Look Media se consacrera au développement de nouvelles technologies de médias et sera clairement à la recherche de profits.

– Le second bras, à but non-lucratif, est plus original puisqu’il s’agira d’une structure relevant de la loi américaine 501(c)(3), équivalente de notre Loi de 1901 sur les associations, et sera tournée vers un journalisme indépendant.

Les profits réalisés par la partie profitable serviront au support des publications indépendantes de la partie non-profitable. Ce modèle, pour original qu’il soit, n’est cependant pas nouveau… The Guardian en Grande-Bretagne ou Atavist aux États-Unis (qui s’appuie sur la plateforme Creativist) ont déjà adopté cette démarche séparée en deux entités, celle orientée vers le profit affichant un focus sur la production et la distribution d’informations ayant pour but de financer l’éditorial indépendant.

Associé à Glenn Greenwald

Glenn Greenwald
Glenn Greenwald

Sur ce projet Pierre Omidyar s’est associé à une personnalité journalistique de premier plan, Glenn Greenwald. Cet avocat américain est très vite passé au journalisme, et collabore avec de nombreux journaux et magazines, dont le New York Times et The Guardian. Il est également auteur de plusieurs livres à succès, conférencier et membre de la Freedom of the Press Foundation.

Mais Glenn Greenwald est plus connu pour être, avec la réalisatrice Laura Poitras également associée au projet, le journaliste à qui Edward Snowden a confié la masse d’informations qui, par vagues successives, nous inonde de révélations sur les pratiques de surveillance (espionnage) de la NSA.

Lorsque Pierre Omidyar a annoncé la création d’un fonds (venture) doté de 250 millions de dollars avec Glenn Greenwald, les spéculations se sont multipliées. La plus importante est certainement que Glenn Greenwald aurait conservé une partie des révélations d’Edward Snowden… Une rumeur qui pour le moment n’a reçu aucune confirmation, ni démenti d’ailleurs !

Un peu d’histoire…

Pierre OmidyarPierre Omidyar est une figure de l’histoire de l’Internet. Né en France en 1967 d’une famille iranienne qui émigre aux États-Unis alors qu’il n’a que 6 ans (il possède la triple nationalité), ce brillant étudiant en informatique a participé à l’écriture de MacDraw pour Apple, avant de lancer en 1991 Ink Development, qui devient eShop, l’une des premières entreprises de commerce électronique.

Précurseur en bien des points, Pierre Omidyar crée un premier site d’enchères en ligne, AuctionWeb (réseau d’enchères), qui devient Echo Bay Technology, avant de s’appeler dès 1995 eBay. Une création qui a fait sa fortune, qui doit aujourd’hui avoisiner les 8 milliards de dollars !


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur