Sviral veut transformer en Cloud la puissance inutilisée des puces PC

CloudDatacentersDSI

Une start-up américaine a décidé d’utiliser le « dark core » d’Internet, c’est-à-dire la puissance de calcul inutilisée sur les PC, pour en faire un service Cloud.

L’idée n’est pas sans rappeler le grid computing, mais la start-up Sviral entend bien se faire un nom dans le domaine du Cloud. Basée dans la Silicon Valley, elle a été co-fondée par Gordon Campbell, Fred Furtek et Paul Master, et vient de recevoir 20 millions de dollars de la part de Pinetree Capital pour poursuivre son expansion. Le fonds d’investissements prend ainsi, 25% de participation dans la structure.

La jeune pousse a mis au point un système qui permet de fédérer et d’utiliser ce que l’on nomme le « dark core » d’Internet. Ce terme définit la puissance de calcul (de cœurs sur les puces) non utilisée chaque jour dans les maisons ou dans les entreprises par les cœurs des puces des ordinateurs connectés. Sur le site de la société, il donne un exemple d’un Macbook qui intégrait en 2011 503 cœurs, ( 8 cœurs dans le CPU, 12 dans la puce DSP, 12 dans la couche logique pour le GPU et 480 directement pour le GPU). Sur l’ensemble de ces cœurs, « moins de 1% sont en général utilisés », précise la société.

Un datacenter distribué multi-coeurs

Gordon Campbell a donc inventé un moyen d’agréger les cœurs non utilisés dans les PC, les mac ou les box des opérateurs connectés à Internet. Le logiciel qui a demandé plus de 10 ans de recherches et de développement réduit les questions de latence, ainsi que les problèmes d’OS et le travail en commun des ordinateurs.

Pour Gordon Campbell, si suffisamment d’ordinateurs installent son logiciel, la logique voudrait qu’apparaisse un datacenter distribué et donc proposer des offres Cloud basées sur cette infrastructure. Avec le tour de table réalisé, le dirigeant veut clairement s’orienter vers le développement d’applications qui utilisent cette capacité de calcul. Avec un avantage non négligeable souligne Sviral. « Les clients savent que les applications qu’ils achètent fonctionnent sur des machines double cœur ou quatre cœurs, demain elles pourront fonctionner sur des machines dotées de 1000 cœurs. »  Il reste maintenant à commercialiser ce produit qui sera distribué par une société sœur de Sviral, LeoNovus.

A lire aussi :

Processeurs Haswell-E : Intel offre 8 coeurs aux PC de bureau

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur