Symantec renforce le rôle de Norton dans la protection des mobiles

Poste de travail
Protection antivirus Norton mobile Symantec

La sécurité des terminaux mobiles occupe une place prépondérante au rang des préoccupations de Symantec, qui retravaille en conséquence son offre Norton.

A mesure que les plates-formes mobiles colonisent les entreprises sous l’impulsion des salariés, parfois au grand dam de directeurs informatiques peu enclins à l’échéance, naissent des enjeux sécuritaires dont Symantec a fait l’une de ses préoccupations.

Ce souci de protection des smartphones et des tablettes numériques, pièces rapportées typiques du BYOD (Bring Your Own Device), se matérialise dans une offre logicielle enrichie à l’occasion de la conférence Next@Norton, tenue la semaine passée à San Francisco. En guise de vitrine didactique, le site Internet Mobile Security, avec ses articles documentaires, vidéos informatives, widgets et tests d’applications, est pensé pour sensibiliser les foules aux risques que revêt une gestion laxiste des terminaux mobiles.

Symantec attire notamment l’attention sur la recrudescence globale des menaces virales enregistrée en 2011 sur les systèmes d’exploitation mobiles. Android s’est distingué avec plus d’un millier de logiciels malveillants en libre circulation dans ses rangs et quelque 30 fois plus de malware recensés en rapport à l’exercice précédent. A cet égard, l’OS de Google bénéficiera d’un traitement de faveur à l’heure de déployer, dans quelques semaines, la version 2.0 de la solution Mobile Utilities.

Prendre le problème à la racine

Au contrôle des droits d’accès, de la consommation de données et de batterie déjà en vigueur, s’adjoindront la définition de profils d’alimentation, un gestionnaire de tâches avec fermeture automatique des applications en fonction de leur activité et un système d’analyse des téléchargements par réputation. Nouvel arrivant au catalogue, Norton Hotspot sécurisera la connexion au Wifi public en passant par des réseaux virtuels privés (VPN). Il s’agira d’un service payant au prorata d’usage et disponible dans un premier temps pour le seul iPhone.

Dans cet esprit, nombre d’éditeurs font également de la protection des mobiles un de leurs chevaux de bataille. Trend Micro s’appuie ainsi généreusement sur son cloud Small Protection Network pour mettre à disposition des mobinautes une technologie de vérification des applications liée à une base de données hébergée à distance et par là même comparable à Google Bouncer.

McAfee a condensé davantage de composantes dans son pack Enterprise Mobility, élaboré avec en toile de fond une continuité dans l’administration des appareils de passage sur le réseau d’entreprise et le contrôle d’éléments externes : SMS, courriels entrants, demandes de mise à jour, etc.

Crédit photo : © TAlex – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur