Tim Berners-Lee veut un nouveau contrat pour le Web

GouvernanceRégulationsSécurité

Le créateur du World Wide Web propose un contrat en neuf points à destination des gouvernements, des entreprises et des citoyens. Son objectif : garantir la sécurité, la responsabilisation et l’authenticité de notre monde en ligne.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un an après son annonce,  le  « Contrat pour le Web »  de la World Wide Web Foundation, initié par Tim Berners-Lee, son directeur fondateur est lancé..

Soutenu par une alliance hétéroclite allant de Google à GitHub en passant le W3C, son principal objectif revendiqué est de pousser les gouvernements et les industries à  » s’engager à rendre le savoir disponible et à le garder librement disponible ». 
Un engagement que Tim Berners-Lee poursuit depuis la création du Web, mais qui a pris une dimension nouvelle avec l’hégémonie des grands acteurs des réseaux sociaux et de leur biais sur l’exploitation des données personnelles, autrement dit  la prise de pouvoir des Gafam sur le Web.

 » Tout le monde a un rôle à jouer dans la protection de l’avenir du Web. Le contrat pour le Web a été créé par des représentants de plus de 80 organisations représentant des gouvernements, des entreprises et la société civile, et définit des engagements pour guider les agendas de politique numérique.  » proclame le Contrat pour le web.

Neuf principes pour un contrat 

Trois principes sont dévolus aux gouvernements :  Assurer une connexion Internet pour tous,  maintenir ce doit à la connexion en toute circonstance et respecter les droits fondamentaux de respect et de confidentialité des données.

Pour les entreprises, les trois principes à défendre doivent être  de rendre Internet « abordable et accessible » pour tous, de respecter les données privées personnelles et la vie privée ainsi que développer des technologies qui « supportent le meilleur de l’humanité et défient le pire ».

Enfin les citoyens sont invités à se muer en « activistes défenseurs du Web ».

Tim Berners-Lee invite les citoyens et les entreprises à signer le contrat mais ne propose pas un plan d’action spécifique pour porter ses revendications. « Nous aurons réussi lorsqu’une masse critique de gouvernements et d’entreprises aura mis en place les lois, réglementations et politiques appropriées pour créer un réseau ouvert et responsabilisant pour tous (…) « .

Une bataille au long cours que le chercheur britannique, dont l’autorité morale reste grande, est un des seuls à pouvoir mener. Sans garantie de succès.

Crédit image : @Contract-for-the-Web

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT