Un nouveau BlackBerry, très haut de gamme

Cloud

Le Bold est GPS, Wi-Fi et 3G+. Il vise à la fois les professionnels et le grand public

RIM tient la cadence. Fidèle à sa stratégie, le fabricant canadien multiplie les références afin de consolider ses positions sur le marché des smartphones orientés messagerie. Le groupe dévoile ce lundi le BlackBerry Bold (ou 9000) qui vise clairement le haut de gamme.

Selon Research In Motion, qui ne mâche pas ses mots,“réalisé à l’intérieur comme à extérieur avec des matériaux de grande qualité qui rayonnent d’élégance (!) et lui confèrent une présence remarquable, le smartphone BlackBerry Bold est conçu de manière à offrir aux professionnels en entreprises et aux utilisateurs intensifs des fonctionnalités et performances sans précédent”… Avec ça !

Outre un design soigné qui fait un peu penser à l’iPhone d’Apple (voir photo), le nouveau terminal propose surtout une très large palette de fonctions. Au niveau des réseaux, le Bold est compatible Edge, 3G mais surtout HSDPA ce qui permet un vrai confort pour l’Internet mobile, il est également Wi-Fi. De quoi concurrencer le nouvel iPhone 3G qui devrait débarquer en juin…

Côté fonctions, on citera notamment le GPS, une nouvelle interface utilisateur et multimédia et un nouveau navigateur proposant deux modes de lecture Web (colonne ou style desktop). Il est doté d’un processeur de 624 Mhz (StrongARM), d’une mémoire flash de 128 Mo, d’une mémoire de stockage de 1 Go et d’un appareil photo numérique de 2 Mo.

L’écran se veut “le plus éclatant et le plus net jamais présenté sur un smartphone BlackBerry” avec une résolution de 480×320, comparable à celle proposée par l’iPhone. Sa taille est néanmoins plus petite que celle proposée sur le terminal d’Apple.

Comme d’habitude, ce BlackBerry est d’abord pensé pour les mails. Il fonctionne avec BlackBerry Enterprise Server (environnements IBM Lotus Domino, Microsoft Exchange et Novell GroupWise). Il fonctionne également avec BlackBerry Internet Service, qui permet à l’utilisateur d’accéder jusqu’à dix comptes de messagerie électronique professionnels ou personnels.

Disponible cet été, le fabricant n’a pas encore communiqué le prix du Bold et ne précise pas si un opérateur français en aura l’exclusivité. Selon Reuters, il devrait être commercialisé entre 300 et 400 dollars.

Avec ce nouveau modèle, RIM entend capitaliser sur son coeur de cible, les professionnels mais aussi et surtout séduire une frange du grand public avec de nombreuses fonctions de ‘divertissement’, une stratégie majeure pour le groupe. Pendant 2007, RIM a multiplié les références pour cette cible (le Curve, le Pearl) et a passé des accords avec les opérateurs pour subventionner les terminaux (on les trouve désormais à partir de 50 dollars). Et cela a payé. En décembre dernier, les clients non-entreprise représentaient 30% du parc, ce taux est passé à 34% en mars.

D’ailleurs, les résultats sont au rendez-vous, alors que RIM doit se battre contre une concurrence de plus en plus active et que son coeur de marché, l’Amérique du Nord, connaît de sérieux signes d’essoufflement. Au dernier trimestre de son exercice, le fabricant a annoncé un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars et un bénéfice net de 412,5 millions contre 120 millions un an plus tôt. Au 1er mars, le terminal comptait 14 millions d’utilisateurs dans le monde.

blackberry_bold.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur