VMware s’offre DynamicOps et l’optimisation hétérogène du cloud

CloudVirtualisation
Crédit photo : © Beboy - Fotolia.com

Avec l’acquisition de DynamicOps, VMware étend son portefeuille d’outils de pilotage de la virtualisation et du cloud vers les hyperviseurs concurrents et les infrastructures hétérogènes.

En faisant l’acquisition de la société suisse DynamicOps, VMware pourrait ouvrir ses solutions de gestion de la virtualisation et du cloud vers Hyper-V, Xen et KVM, voire jusqu’à Amazon ECC (Elastic Compute Cloud). Les conditions de l’opération n’ont pas été dévoilées.

DynamicOps est un éditeur de solutions de pilotage et d’automatisation des services cloud, plus connues sous le nom de DynamicOps Virtual Resource Manager (VRM). La société a été créée en 2008 à l’initiative de la banque Crédit Suisse qui souhaitait disposer d’un outil de pilotage opérationnel et en gouvernance de la virtualisation. La société propose des solutions de pilotage du cloud privé, de transformation du VDI (Virtual Desktop Infrastructure) du poste de travail virtuel dans le cloud, et des passerelles de cloud public.

Mais pourquoi VMware a-t-il acquis un concurrent ?

VMware dispose déjà de ses propres outils pour piloter les infrastructures virtuelles et de cloud, VMware vSphere et VMware vCloud Director, à la fois pour piloter les machines virtuelles (VM) sur ses hyperviseurs et pour piloter la déclinaison des VM sur les infrastructures cloud. Mais, VMware a plutôt tendance à ne reconnaître que lui-même ! Or, en particulier dans les grandes organisations, l’unicité n’est pas la règle et les technologies d’infrastructure sont démultipliées et pour le moins hétérogènes.

Les DSI aspirent à ne disposer que d’une seule solution de gestion des infrastructures, et éprouvent le besoin de pourvoir migrer les workloads au travers de différentes architectures de cloud… ce que VMware ne leur permet pas ! Les concurrents de l’éditeur se sont engouffré dans cette faille, et ils sont nombreux à proposer leurs solutions, avec plus ou moins de succès. Quest Software (acquis par Dell), par exemple, dispose de sa propre offre multi-platesformes et multi-hyperviseurs.

VMware contraint de supporter l’hétérogénéité

Très concrètement, l’acquisition de DynamicsOps apporte à VMware une solution qui a fait ses preuves dans le pilotage infrastructures virtuelles et cloud Hyper-V de Microsoft, Xen de Citrix, ou encore KVM… en plus de VMware également supporté par VRM. DynamicOps va même plus loin avec sa solution Operations Virtualization qui complète sa panoplie de fonctionnalités avec des règles d’automatisation.

La démarche est importante car deux mondes dans le nuage cohabitent et  s’affrontent : les géants des environnements cloud, Amazon Web Services, Microsoft Windows Azure, Google Compute Engine, voire l’environnement open source OpenStack; et l’approche infrastructure cloud privé, qui a la préférence des entreprises soucieuses de conserver un contrôle sur la donnée et ses usages. Avec sa dernière acquisition, VMware fait donc un nouveau pas vers le support de l’hétérogénéité.

Crédit photo © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur