VMworld 2008 : NetIQ étend ses outils de conformité et d’évaluation

Sécurité

La conformité aux meilleures pratiques de sécurité de l’industrie conforte les entreprises lors de la migration des applications sur des machines virtuelles de production

Cannes. De nombreuses entreprises optent pour la virtualisation en raison de ses perspectives d’économies de coûts. Cependant, pour passer d’un environnement VMware de test à une plate-forme de production, elles doivent s’assurer que les applications déployées sur des machines virtuelles bénéficient des mêmes gages de performance, de disponibilité et de sécurité que dans le “monde physique”.Pour sécuriser cette migration et la maintenance des environnements virtualisés, NetIQ Corporation, une société du groupe Attachmate, annonce avoir intégré les standards et bonnes pratiques. Sa solution : NetIQ Secure Configuration Manager aux benchmarks CIS (Center for Internet Security) pour VMware ESX Server 3.x.

Un nombre de plus en plus important d’entreprises reconnaissent les avantages économiques des environnements virtualisés – plus particulièrement dans une période où les économies d’énergie figurent au premier plan des préoccupations.

Néanmoins, les analystes de Gartner prévoient qu’en 2009, 60 % de la production réalisée sur des machines virtuelles sera moins sécurisée que leur équivalent physique dans la mesure où l’implémentation de machines virtuelles va à l’encontre de certaines des disciplines les plus établies de la gestion de la sécurité d’un centre de données.

Pour garantir la protection des applications contre d’éventuelles vulnérabilités et menaces, l’automatisation des mesures de sécurité est un élément crucial du passage effectif en production des projets en test en environnement VMware. La conformité de NetIQ Secure Configuration Manager au benchmark CIS pour VMware ESX Server 3.x permet aux entreprises d’avoir la certitude que la configuration de leurs serveurs ESX répond aux exigences du CIS et par conséquent de protéger leurs ressources VMware contre des attaques en deni de service et les mettre à l’abri de différentes autres vulnérabilités de sécurité.

Ulrich Weigel, EMEA Product Line Director de NetIQ, commente cette réalisation : “La migration vers une infrastructure virtualisée exige de conserver les mêmes niveaux de service – notamment en matière de performance, de disponibilité et de sécurité – que dans un environnement physique traditionnel pour ne pas mettre en péril les économies réalisées par consolidation.”

“Il est donc vital de disposer d’un environnement complet de gestion des systèmes et de la sécurité pour protéger les applications critiques et fournir aux administrateurs une visibilité intégrale de leur environnement d’exploitation. Nos solutions permettent de garantir que les serveurs sont correctement configurés pour respecter les bonnes pratiques de sécurité de l’industrie et accélérer le passage en production des projets VMware dans des conditions idéales de confiance – sans mettre en péril les perspectives de réduction des coûts qu’ils présentent.” _______

Notre dossier Spécial VMWorld

______

Ne manquez pas notre web-conférence sur “La virtualisation dans le secteur public – Un enjeu spécifique ?“, Mardi 18 mars 2008 à 11h00 (50 mn), conférence “live” en partenariat avec Dell, VMware, IDC et avec le témoignage d’Eric Hirlimann, DSI du Centre René Huguenin (centre de lutte contre le cancer) “La virtualisation dans le cadre d’un PRA”. Animé par Silicon.fr / VNUnet.fr. Il vous suffit de cliquer ici pour vite vous inscrire!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur