X-IO : quand un fabricant de disques durs affecte le meilleur à l’hybride

Cloud

Filiale de Seagate, X-IO fabrique des appliances de stockage hybride qui assemblent solidement des disques durs spécialement sélectionnés. Avec l’ambition d’allonger la durée de vie des équipements de stockage à 5 ans au lieu de 3.

Difficile de lutter contre la vague des solutions de stockage flash lorsqu’on est l’un des principaux fabricants de disques durs. En revanche, lorsqu’on s’est appellé Seagate, pourquoi ne pas tenter de modifier les paradigmes d’usage de ces mêmes disques, en commençant par se servir dans le vivier industriel du groupe pour proposer des solutions renforcées.

Pour modifier l’approche traditionnelle du stockage, deux idées maitresses sont dominent : allonger la durée de vie garantie des disques durs et protéger l’emballage dans lequel ils prennent place. Soit pour résumer, obtenir le maximum de performances à partir du meilleur des disques Seagate.

Le meilleur de disques

Gavin McLaughlin, Solution Development Director de X-IO
Gavin McLaughlin, Solution Development Director de X-IO

La première idée n’est pas nouvelle, une configuration de stockage est traditionnellement garantie pour 3 ans, une pratique historique mais désuète puisque nous savons que l’évolution des technologies de fabrication permettent d’accéder à des produits plus fiables.

En portant sa philosophie ‘Zero Touch’ à 5/6 ans, période durant laquelle X-IO, ancienne filiale de Seagate, affirme que ses disques durs fonctionneront sans nécessiter la moindre intervention, la société ne fait que tenter d’imposer la reconnaissance d’une réalité pour allonger la durée de vie de ses produits. « La loi de Moore donne raison aux serveurs, pourquoi pas au stockage ? Surtout, qu’aujourd’hui, la plus grande partie des revenus viennent des services… », note Gavin McLaughlin, Solution Development Director de X-IO. Un sacré argument commercial.

Verrouiller le design

La seconde idée est toute simple, concevoir un design de l’appliance qui enferme les disques dans un environnement protégé. Ainsi les disques durs sont placés dans une armature qui rigidifie l’ensemble et limite, voire supprime les vibrations. De plus, placés en position verticale, la densité des disques est augmentée et la ventilation se révèle plus efficace.

Avec cette approche, X-IO profite de l’avantage d’être une ancienne filiale de Seagate. Il bénéficie d’un accès direct à la production des disques durs Seagate qui intègrent les appliances de X-IO ont été testés et figurent parmi le meilleur de la production du fabricant.

X-IO appliance
Appliance X-IO ISE Station X

X-IO ajoute à cela une couche logicielle, qui prend place dans le contrôleur. Et qui vient reprendre une partie de l’optimisation des disques SSD, à savoir une veille plus poussée pour contrôler les emplacements où sont stockés les données, afin d’adopter une attitude plus pro-active.

Une philosophie face à la psychologie

Au final, une appliance X-IO pourra tenir la promesse d’une durée de vie allongée. Reste cependant à séduire les responsables informatiques, qui en matière de stockage appliquent la règle des 3 ans. X-IO adapte donc son discours. « Notre objectif est d’obtenir un maximum de performances à partir des disques Seagate et d’étendre notre philosophie Zero Touch sur 5 ans », nous a affirmé Gavin McLaughlin.

Autre argument séduisant, le niveau de qualité d’une appliance, de ses disques et de leur gestion permet d’augmenter le taux d’utilisation de ces mêmes disques. « Pourquoi payer 100 % et ne pas utiliser 100 % ? C’est possible, beaucoup de nos utilisateurs sont à 95 % ». Plus précisément, ils seraient 20 à 25% dans ce cas. L’approche de X-IO combine donc le meilleur des disques durs Seagate ainsi que des caractéristiques intéressantes en matière de densité et de coût.

X-IO propose un produit séduisant, simple et de qualité, capable de supporter une durée de vie raisonnablement allongée. Et dans une configuration hybride qui embarque des disques durs et des disques flash, capable de d’affronter certains dangers du SDS (Software-defined Storage). Reste donc à franchir la barrière psychologique des usages.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur