4G : la France va-t-elle rattraper la Corée ?

4GRéseaux
4G Corée antennes (c) Silicon.fr

La Corée du Sud adopte la 4G Dual Carrier… en attendant les offres agrégeant trois porteuses, attendues pour fin 2014. Petit comparatif avec le marché français.

De notre envoyé spécial à Séoul. La Corée du Sud est la championne de la 4G. 100 % des utilisateurs mobiles du pays sont aujourd’hui en 3G ou 4G, le LTE gagnant rapidement du terrain. Son taux de pénétration dépasse dorénavant les 60 %. Un phénomène boosté par l’arrivée de forfaits data illimités.

Le marché sud-coréen de la téléphonie mobile est partagé entre trois acteurs : SKT (SK Telecom), avec 27,7 millions d’abonnés et 50 % de parts de marché ; KT (ex. Korea Telecom), avec 16,5 millions d’abonnés et 30 % de parts de marché ; LG U+, avec 11 millions d’abonnés et 20 % de parts de marché.

LG U+ a fait le choix de totalement abandonner la 3G au profit de la 4G. Une stratégie qui permet à l’opérateur de proposer un panel de services unique en son genre.

Un spectre plus large en Corée

Côté spectres de fréquences, les trois opérateurs n’affichent pas tous la même force de frappe. SKT dispose d’un total de 55 MHz dédiés à la 4G (20 en 800 MHz et 35 en 1800 MHz) ; KT aligne lui aussi 55 MHz (20 en 900 MHz et 35 en 1800 MHz) ; enfin, LG U+ affiche 80 MHz (20 en 800 MHz, 20 en 2100 MHz et 40 en 2600 MHz). Notez que l’opérateur a basculé la bande de fréquences dont il disposait sur le 2100 MHz (habituellement réservé à la 3G) vers la 4G.

Comparons avec la France. Aujourd’hui, Bouygues Telecom affiche jusqu’à 40 MHz de plage de fréquences dédiée à la 4G (10 en 800 MHz, 10 à 15 en 1800 MHz et 15 en 2600 MHz). L’opérateur profite ici du refarming de ses fréquences 2G sur la bande des 1800 MHz. Orange suit avec 30 MHz (10 en 800 MHz et 20 en 2600 MHz), SFR avec 25 MHz (10 en 800 MHz et 15 en 2600 MHz) et Free avec 20 MHz de spectre en 2600 MHz.

À partir de mai 2016 (au plus tard), il sera possible pour les opérateurs européens de disposer de leurs fréquences comme ils l’entendent selon la volonté de la Commission européenne de rendre technologiquement neutre l’ensemble des bandes de fréquences.  Le refarming sera alors plus accessible et permettra aux opérateurs de booster leur bande passante dédiée à la 4G.

Dual Carrier : 225 Mbt/s, uniquement chez Orange ?

La Corée du Sud a récemment plongé dans le monde du LTE-A à 225 Mbt/s (LTE Advanced ou 4G+). Un mouvement d’autant plus facile que le LTE-A est déjà en production depuis près d’un an dans ce pays. Toutefois, faute de terminaux compatibles, le débit restait limité à 150 Mbt/s (10+10 MHz).

Avec l’arrivée des premiers smartphones compatibles Catégorie 6 – de nouvelles versions des Samsung Galaxy S5 et LG G3 (voir « LG s’attaque à la 4G+ avec le G3 Prime ») équipés des derniers SoC de Qualcomm – il est dorénavant possible de disposer de 225 Mbt/s de bande passante maximale (10+20 MHz).

A priori, la Corée ne pourra aller au-delà des 225 Mbt/s. L’Europe sera toutefois mieux lotie dans ce secteur, avec la possibilité d’agréger 40 MHz de fréquences. Cependant, cela ne servira guère en France. Orange ne pourra en effet dépasser les 225 Mbt/s (10+20 MHz). Voir à ce propos l’article « 4G+ : Orange prêt à en découdre avec Bouygues Telecom ».

Chez Bouygues Telecom, le maximum sera probablement de 187,5 Mbt/s (10+15 MHz), voire de 225 Mbt/s dans certaines villes (15+15 MHz). Chez SFR, le maximum se fixera à 187,5 Mbt/s (10+15 MHz). Enfin, le débit maximal ne bougera pas chez Free : 150 Mbt/s (20 MHz, sans possibilité de Dual Carrier).

Triple Carrier : une opportunité pour Bouygues

Prochaine étape, l’agrégation de trois porteuses. Une avancée attendue pour la fin de l’année en Corée du Sud. Les débits ne sont pas encore connus, mais pourraient atteindre théoriquement les 450 Mbt/s en pointe. LG U+ est le seul a nous avoir présenté son offre : 10+10+20 MHz de plage de fréquences, soit 300 Mbt/s en vitesse maximale de téléchargement.

En France, seul Bouygues Telecom pourra profiter du Triple Carrier. Dans le meilleur des cas, l’opérateur ne pourra toutefois dépasser les 300 Mbt/s de bande passante (voir aussi « Bouygues Telecom se lance aussi dans le LTE-A »).

Crédit photo : © Silicon.fr


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – La 4G, comme si vous y étiez !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur