Virtualisation du réseau : l’adoption du SDN prendra du temps

CloudGestion des réseauxVirtualisation

Si le Software-defined Networking retient l’attention des acteurs des réseaux et du datacenter, une étude Quinstreet Enterprise vient relativiser la pénétration de ces technologies. Les déploiements à grande échelle ne sont pas pour aujourd’hui.

Les grands du réseau – Brocade, Cisco, Dell, HP, Juniper, VMware… – s’y sont mis, après avoir laissé le terrain aux rares start-up qui s’y risquent (Nicira, acquise par VMware, Adara, Embrane, etc.) et semblent vouloir avancer à grands pas. Après le serveur et le stockage, le réseau est la prochaine cible de la virtualisation du datacenter. Le SDN (Software-defined Networking) est en approche.

Il est temps ! Qu’il s’agisse du serveur ou du stockage, les bénéfices apportés par la virtualisation sont enfin acquis. Vision unique de l’infrastructure, simplicité de déploiement et de gestion, réduction des coûts d’accès, etc. En revanche, le réseau reste à la traine, aujourd’hui encore considéré comme un bottleneck, un goulot d’étranglement.

La faute en revient à des technologies souvent vieillissantes, qui pèsent sur les entrées/sorties (I/O), et à un marché très dispersé, sur lequel évoluent de nombreux acteurs, chacun apportant sa propre technologie et ses protocoles. Les standards étendus n’ont pas non plus joué leur rôle, ce qui ne facilite pas les choses. De même, les DSI ont porté leur priorité sur ce qui offre le ROI le plus visible, et le moins complexe à maîtriser. Ce n’est donc pas une surprise si la virtualisation du réseau et des contrôleurs a tardé.

Qu’en est-il du SDN ?

L’étude « 2014 Data Center Outlook : Data Center Transformation—Where Is Your Enterprise ? », menée par Palmer Research pour le compte de QuinStreet Enterprise, apporte un premier éclairage sur l’avancée des entreprises sur ce terrain :

30 % des entreprises interrogées ont déployé ou envisagent de déployer SDN dans les 12 prochains mois ;

40 % n’envisagent pas de déployer des technologies SDN !

Les chiffres viennent contredire une précédente étude de Cisco, la « 2013 Global IT Impact Survey », qui affirmait en mai dernier que 71 % des entreprises interrogées disposaient de plans pour implémenter le SDN au cours de l’année. L’étude Cisco a été réalisée auprès des visiteurs qui se sont présentés sur son stand à Interop, qui s’est déroulé à Las Vegas, ce qui explique probablement la différence des résultats entre les deux études…

L’étude Cisco précise les motivations d’adoption de SDN : la capacité à créer des réseaux plus programmables et, plus classiquement, la réduction des coûts. Du coté de QuinStreet Enterprise, ce sont les difficultés qui pèsent sur l’adoption de SDN qui sont mises en avant, comme l’incapacité des entreprises à poursuivre plusieurs lièvres à la fois – la virtualisation des serveurs et aujourd’hui du stockage sont deux gros morceaux à digérer ! -, ainsi que celle des développeurs à imaginer des concepts qui vont permettre de construire des applications SDN plus intelligentes.

A noter que, dans cette nouvelle étude, la majorité des entreprises qui ont déclaré avoir adopté le SDN sont des opérateurs des réseaux télécoms…

SDN et architectures convergentes

L’étude QuinStreet Enterprise révèle en revanche un intérêt croissant des entreprises pour les infrastructures convergentes, dont les fournisseurs se révèlent plus populaires que ceux du SDN. De même, les avantages tirés par les rares entreprises interrogées qui ont déjà déployé le SDN devraient séduire leurs congénères : disponibilité et mise à jour simplifiée, meilleure sécurité, et sauvegarde simplifiée.

Si le SDN a sa place dans les stratégies d’évolution du datacenter, simplement face à la complexité du réseau, son adoption sera certainement moins rapide que celle de la virtualisation des serveurs et du stockage. A moins que les fabricants n’accélèrent l’adoption de SDN, en multipliant la publication de leurs API pour piloter leurs contrôleurs ou en élargissant rapidement le support d’OpenFlow. Ils s’y efforcent, mais la route reste longue !


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur