Alcatel-Lucent remet à flot le câble sous-marin AAG

Cloud
Asia America Gateway (AAG) relie la Malaisie aux Etats-Unis

Alcatel-Lucent va porter à 8 Tbit/s la capacité des 20 000 km de AAG, le câble qui relie les Etats-Unis à la Malaisie depuis 2009.

Alcatel-Lucent va donner un coup de fouet à Asia America Gateway (AAG), le câble sous-marin qui relie les Etats-Unis à la Malaisie. L’entreprise éponyme, qui exploite le réseau, vient de renouveler sa confiance à l’équipementier avec un nouveau contrat dont le montant n’a pas été dévoilé.

20 000 kilomètres de fibre optique

Alcatel-Lucent utilisera sa technologie cohérente 100G (qui permet de transporter jusqu’à 100 Gbit/s par fibre) pour booster les capacités de l’infrastructure trans-pacifique. Et d’annoncer être en mesure d’insuffler jusqu’à 8 terrabit/s de bande passante tout au long des 20 000 kilomètres de fibre optique du réseau. Une capacité qui devrait permettre d’absorber la forte croissance du trafic à travers l’augmentation de la consommation de vidéo et les usages grandissants du cloud, notamment.

Sur la moitié de l’équateur, l’AAG part de Singapour et la Malaisie pour relier la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam, Brunei, Hong Kong, les Philippines, Guam et Hawaï avant d’atterrir en Californie.

Pérenniser les investissements

Pas moins de 19 acteurs, essentiellement des opérateurs asiatiques mais aussi AT&T et BT Global Network Services, sont impliqués dans l’exploitation du câble. Signé en 2007 par Alcatel-Lucent et Nec et mis en service en 2009, l’AAG a été le premier réseau de câble sous-marin térabit (jusqu’à 1,92 Tbit/s) entre l’Asie du Sud-Est et les États-Unis.

Une première augmentation des capacités par Mitsubishi avait entretemps été effectuée en 2011. Visiblement insuffisante pour répondre aux nouveaux besoins. La technologie d’Alcatel-Lucent permettra à l’exploitant d’accroitre la bande passante selon les besoins des opérateurs, pérennisant ainsi les investissements des infrastructures sous-marines.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur