Alcatel-Lucent assure la transition de l’IPv4 à l’IPv6 en douceur

Cloud
Orange aborde l'IPv6 par la Pologne

Avec VitalQIP 8.0, Alcatel-Lucent Enterprise propose un outil d’adressage automatisé et de gestion centralisée des adresses en IPv6. Pratique pour basculer sur le nouveau protocole désormais incontournable.

Le basculement d’IPv4 à IPv6 peut se révéler un véritable cauchemar pour l’administrateur réseau.

Outre la compatibilité indispensable des routeurs et autres modems, et le support du nouveau protocole par l’opérateur fournisseur d’accès, il faut en effet refaire tout l’adressage IP des points du réseau, des postes clients aux passerelles en passant par les imprimantes et autres points d’accès sans fil. Du moins si l’on souhaite bénéficier de toute la puissance de l’IPv6, et particulièrement de l’adresse IP unique attribuable à chaque élément de réseau.

C’est dans cet esprit que la branche Entreprise d’Alcatel-Lucent lance VitalQIP 8.0, une nouvelle version de sa solution de gestion automatisée des adresses IPv6 (ou IPAM pour IP Address Management). Une solution développée avec l’aide de clients du fournisseur, indique-t-il, et qui entend assurer la transition de l’IPv4 vers l’IPv6 sans interruption de l’activité informatique.

L’IPv6 va se généraliser durablement

Sur le papier, le fonctionnement est simple : il suffit de saisir manuellement une adresse IPv6 unique. Les autres adresses IPv6 sont alors fournies par des algorithmes d’allocation et les fonctions d’automatisation de gestion des adresses propres à la version 8.0 de VitalQIP. La solution permet également aux entreprises d’assurer le provisionnement de leurs adresses IP. Le tout de manière centralisée.

«  Dans un environnement d’adressage IPv6, il n’est tout simplement pas viable de le faire manuellement avec des feuilles de calcul, comme c’était souvent le cas pour la gestion des adresses IPv6, soutient Brian Shorland, chef de produit zone EMEA chez Alcatel-Lucent Enterprise. L’adressage IPv6 va se généraliser durablement et les départements informatiques seront à la traîne s’ils ne préparent pas leur migration. »

Le responsable produit fait évidemment référence à la crise de disponibilité des adresses en IPv4 dont le stock s’est épuisé dès février 2011. Certes, les outils de gestion de parc machines de l’entreprise derrière une seule adresse IP permettent à plus de terminaux qu’il n’y a d’adresses de se connecter à Internet. Mais cette situation freine le développement des organisations, notamment face au développement de la mobilité.

Le nombre quasi inépuisable d’adresses IPv6 répond donc à cette problématique tout en renforçant la sécurisation du réseau.

Les caractéristiques de VitalQIP 8.0

Le basculement vers l’IPv6 s’avère inévitable et n’est qu’une question de temps, donc. L’adoption commence d’ailleurs à se faire sentir puisque 13 % des grandes entreprises ont déployé l’IPv6, même si cela peine encore à se faire sentir en matière de trafic. Dans tous les cas, Alcatel-Lucent Enterprise est sur le pont pour proposer une solution de transition en douceur et capter un marché qui va se développer durant la phase d’adoption du nouveau protocole.

VitalQIP 8.0 se caractérise par les principales fonctions suivantes :

  • Prise en charge de la délégation hiérarchique de l’espace d’adressage IPv6 de manière automatisée ou manuelle ;
  • Nouvelle méthode de gestion permettant à VitalQIP de gérer de grands nombres d’adresses IPv6 ;
  • Migration sans heurts du système de gestion d’adresses IPv4 ver le système de gestion d’adresses IPv6 ;
  • Nouveau serveur DHCPv6 multithread hautes performances Alcatel-Lucent ;
  • Prise en charge de la traduction du protocole DNS64.

Crédit photo © Torbz – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur