Atos prend le contrôle du conseil d’administration de Bull

RégulationsSSII

Tous les administrateurs et censeurs du nouveau conseil d’administration de Bull proviennent d’Atos. Seul rescapé, Philippe Vannier, l’ex-Pdg qui prend la place de directeur général.

Atos vient de confirmer le succès de son OPA sur le groupe Bull. La SSII détient dorénavant 84,25 % du capital et des droits de vote de la société. Le processus de fusion débute donc. À terme, 100 % des activités de Bull seront intégrées au sein d’Atos.

Le conseil d’administration de Bull évolue afin de prendre en compte ces changements. Première modification d’importance, les fonctions de président et de directeur général ont été dissociées. Sans grande surprise, c’est Thierry Breton, Pdg d’Atos, qui présidera le conseil d’administration de Bull.

Philippe Vannier, Pdg de Bull, devient pour sa part le nouveau directeur général du conseil d’administration de la société. C’est le seul rescapé de Bull, les directeurs d’Atos prenant l’ensemble des autres sièges d’administrateurs et de censeurs.

Atos prend le pouvoir

Nous retrouvons ainsi aux postes d’administrateurs Charles Dehelly (directeur général adjoint d’Atos), Gilles Grapinet (directeur général adjoint d’Atos et directeur général de Worldline) et Michel-Alain Proch (directeur financier d’Atos). Les deux censeurs sont Philippe Mareine (directeur des ressources humaines d’Atos) et Marc Meyer (directeur des cadres dirigeants, des talents et de la communication d’Atos).

Peu de changements du côté des administrateurs indépendants. Nous y retrouvons Édouard Guillaud (PDG d’Odas, société dédiée à la vente d’armement français à l’étranger), Jean-François Rambicur (président de l’ONG 1001 fontaines) et Philippe Vassor (président de la société immobilière Baignas).

Rappelons que, lors de l’annonce de la fusion, Thierry Breton avait expliqué que la marque Bull subsisterait et que cette entité, appelée à regrouper les activités du groupe en matière de Big Data et de sécurité, serait placée sous la direction de Philippe Vannier.

Sur le même thème

Résultats : Bull en ordre de marche avant le rachat par Atos

Bull ajoute un supercalculateur de 2,1 pétaflops à l’arsenal français

Bull : plus de 80 ans d’histoire

Bull : plus de 80 ans d'histoire

Image 1 of 10

1931
1931. En se basant sur les brevets d’un ingénieur norvégien, la société Bull est créée à Paris avec pour slogan : « La machine à statistiques la plus rapide au monde »

Crédit photo : © Shawn Hempel – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur