BT signe un contrat à 120 millions d’euros avec le Parlement européen

Réseaux

Le contrat porte sur la fourniture d’équipements et de services sur 5 ans. Services notamment assurés par la nouvelle entité mondiale BT Advise pour accélérer la mise en place des solutions et offres.

BT Global Services devrait annoncer, demain mardi, la signature de deux importants contrats avec le Parlement européen. Ils portent sur la fourniture d’équipements et d’applications d’une part, et les services d’infogérance d’autre part à travers la fourniture de solutions réseau. L’opération porte sur une valeur combinée de 120 millions d’euros sur 5 ans. Du lourd pour l’opérateur/intégrateur britannique qui poursuit ainsi sa collaboration avec les instances de l’Union européenne pour lequel il opère déjà des services de réseau étendu (WAN) et des fournitures accès Internet.

Lancé il y a 6 mois, l’appel d’offre portait sur la téléphonie sur IP, les communications unifiées, la vidéoconférence, la téléprésence, la sécurité et l’accès Internet. Côté infrastructure, BT fournira de l’équipement réseau (notamment des commutateurs intelligents, des routeurs et multiplexeurs à large bande) et des applications. L’intégrateur sera par ailleurs le fournisseur exclusif du Parlement pour les services professionnels associés tels que l’intégration de systèmes, la maintenance, la formation et le reporting.

Une formidable opportunité

Luis Alvarez, Président EMEA & Amérique Latine, BT Global Services et BT Advise
Luis Alvarez, Président EMEA & Amérique Latine, BT Global Services et BT Advise

« Comme la plupart de nos clients, le Parlement ne veut pas s’embarrasser de la technologie et a besoin d’un partenaire pour s’occuper du réseau et de sa sécurité, explique Luiz Alvarez, président EMEA et Amérique latine de BT Global Services. Pour nous, c’est une formidable opportunité. Nous avons combiné la qualité et le prix pas seulement la technologie. Une combinaison gagnante. »

« BT a développé une offre compétitive et solide qui fait réellement la différence. La qualité de leurs experts en intégration et leur approche neutre en matière de choix des sous-traitants devrait nous permettre de mettre en place l’ensemble des infrastructures et services de communication, en ligne avec les spécifications de notre appel d’offres », déclare-t-on du côté de Bruxelles.

BT Advise, l’unité des experts

Environ 25 personnes seraient dédiées au support de l’infrastructure du Parlement européen (leur nombre n’a pas été arrêté contractuellement) auxquelles il faut ajouter les intervenants des différents pays puisque le contrat porte sur les trois parlements : belge (Bruxelles), français (Strasbourg) et luxembourgeois (Luxembourg). Une bonne occasion de mettre en branle la nouvelle unité BT Advise. Cette nouvelle marque réunit un ensemble d’outils de gestion des connaissances et de processus certifiés et les équipes dédiées aux prestations de conseil, d’intégration de systèmes et de services managés. Soit pas moins de 4 500 experts dans le monde entier. Nombre appelé à grossir puisque BT entend recruter en fonction des nouveaux contrats signés avec des organisations internationales des secteurs privé et public.

portfolio de BT Advise
portfolio de BT Advise

« La création de BT Advise fait sens dans le contexte actuel, notamment pour le marché français, justifie Luiz Alvarez qui fait notamment référence à l’intégration de Paris dans le réseau ultra rapide Radianz de la branche Global Banking & Financial Markets de l’opérateur. BT Advise va générer plus de contrats pour BT et nous permet de répliquer les succès des opérations du Royaume-Uni à l’international. » Sigapour, la France, l’Italie ou encore l’Allemagne sont notamment cités par le dirigeant qui devient également président de la nouvelle entité à caractère communautaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur