Check Point protège le cloud.… dans le cloud

CloudSécurité

L’éditeur propose désormais ses solutions de sécurité « Software Blades » sous la forme de services cloud dans une appliance virtuelle sur AWS.

Avec sa dernière annonce, l’éditeur de solutions de sécurité Check Point Software Technologies vient rappeler que les spécialistes de la sécurité n’échapperont pas eux non plus à la vague du cloud computing. Nous ne sommes plus à un paradoxe près ; la sécurisation du cloud, la principale inquiétude des organisations qui envisagent de basculer tout ou partie de leur infrastructure ou de leurs applicatifs dans le nuage, passera également par le cloud !

Pour Lawrence Pingree, directeur de recherche au Gartner, « Les passerelles de sécurité dans les environnements de cloud sont tout aussi importantes que celles qui se trouvent sur site. L’unification de leurs procédures et la génération de rapports centralisée sont alors essentielles pour garantir à la fois la sécurité et la conformité des entreprises du monde entier. »

Une gamme complète dans le cloud Amazon

Check Point a donc porté l’ensemble de sa gamme de solutions – notamment pare-feu (firewall), prévention d’intrusions, réseau privé virtuel (VPN), contrôle d’applications, filtrage d’URL, accès mobile et prévention des pertes de données (DLP) -, soit 30 solutions de sécurité qui composent les « Software Blades » destinées aux réseaux, sur Amazon Web Services (AWS).

Le client d’Amazon, qu’il s’agisse d’une PaaS (Platform as a Service) ou d’un service hébergé, peut ainsi très rapidement déployer une passerelle de sécurité sous la forme d’une appliance virtuelle, également hébergée sur AWS. L’infrastructure cloud et les canaux de communication de l’organisation bénéficient ainsi d’une protection unifiée des ressources, même s’il s’agit uniquement de couvrir des surcharges de production.

Les avantages d’une solution de sécurité dans le cloud

Avant d’évoquer les avantages de la solution, rappelons que les entreprises qui se laissent séduire par le cloud computing doivent mettre en place des niveaux de protection appropriés à leur approche et aux solutions d’infrastructure retenues. De même, ce n’est en principe pas à l’hébergeur d’assurer cette mission en dehors de ses datacenters, c’est-à-dire sur les réseaux de communication.

Cela étant établi, une solution en mode cloud offre rapidité de déploiement et flexibilité dans l’usage des ressources, la garantie de la continuité des activités, une puissance de calcul flexible et des économies de coûts. Check Point complète ce tableau avec l’adaptation de son offre aux besoins de sécurité précis du cloud, ainsi que la garantie de la conformité et la simplification des audits au moyen de journaux et de rapports unifiés, tout en assurant une sécurité homogène à l’échelle de l’entreprise.

Répondre à un besoin croissant

« L’infrastructure dans le cloud est une réalité. Étant donné que de nombreuses entreprises prévoient de gérer leur infrastructure informatique dans le cloud, il est important de protéger l’infrastructure à la fois dans le cloud et sur site, afin de garantir la sécurité de toutes les ressources. Pour ce faire, l’un des meilleurs moyens consiste à appliquer une politique de sécurité homogène à travers l’ensemble de l’entreprise », affirme Oded Gonda, vice-président des produits de sécurité réseau chez Check Point Software Technologies.

Et Stephen Schmidt, responsable de la sécurité des informations chez Amazon Web Services, de conclure : « Nous proposons un modèle de sécurité à responsabilité partagée qui permet aux clients de choisir la solution de sécurité la mieux adaptée aux besoins de leur application, tandis qu’AWS reste attaché à offrir une infrastructure sûre et sécurisée. Nous sommes ravis que Check Point se soit engagé dans cette voie et fournisse une solution innovante pour ses clients. »

Crédit photo © Ben Chams – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur