Cortado Corporate Server créé un pont entre Windows et le monde mobile

MobilitéRéseaux

La partie serveur de la solution mobile de Cortado se veut simple, universelle et parfaitement intégrée aux systèmes d’exploitation Microsoft.

Après avoir découvert la solution Cloud Desktop la semaine passée, nous continuons aujourd’hui notre tour de l’offre mobile de l’Allemand Cortado avec Pierre-François Guglielmi, consultant avant vente de la société, lequel nous décrit l’architecture de Cortado Corporate Server.

S’intégrer au plus près des technologies Microsoft

« Le serveur Cortado est un nouveau composant de l’infrastructure de l’entreprise, qui s’intègre à l’Active Directory, aux serveurs de fichiers, d’impression et de messagerie existants », explique Pierre-François Guglielmi. Cortado Corporate Server créé ainsi un pont entre ces services et les terminaux mobiles.

De plus, il se veut très proche des technologies Microsoft, au sein desquelles il s’insère en profondeur. C’est pourquoi ce produit n’est à ce jour compatible qu’avec des serveurs Windows.

Une console d’administration MMC complète

L’outil de gestion de Cortado Coporate Server s’intègre directement dans la console MMC de Windows (Microsoft Management Console). Il propose une gestion fine des utilisateurs. C’est à partir de cette console d’administration que les différents services seront paramétrés : partages de fichiers et d’imprimantes/fax.

Si Corporate Server se base sur les droits attribués au sein de Windows, il propose également des paramètres qui permettront de renforcer le niveau de sécurité (par exemple la possibilité d’afficher un document sur le terminal mobile, sans être en mesure de le télécharger).

La console propose également une gestion avancée des terminaux mobiles. « Depuis la mouture 5.2 de Corporate Server, il est possible de gérer plusieurs équipements par utilisateur », précise notre interlocuteur. Notez que pour les terminaux iOS, la solution de MDM (Mobile Device Management) d’Apple – iPhone Configuration Utility – est maintenant supportée.

Formats de fichiers : une ouverture totale

Les types de documents les plus courants sont reconnus. La méthode utilisée est simple. En voici un exemple : pour la prévisualisation d’un document Office sur le terminal mobile, Cortado Corporate Server lance OpenOffice.org, avec des paramètres permettant d’imprimer le document dans une imprimante virtuelle spécifique. Le résultat est récupéré et transmis au terminal pour affichage. Toute application pouvant lancer une tâche d’impression est donc supportée par cette offre.

Cette technique astucieuse pourra facilement être utilisée pour de nouveaux formats. « En installant un viewer AutoCAD sur le serveur, il devient possible de lire les fichiers correspondants sur un terminal mobile », explique Pierre-François Guglielmi.

Les actions par défaut pourront être changées. Passer d’OpenOffice.org à Microsoft Office s’effectue ainsi en quelques minutes. De même, il sera possible de créer de nouvelles actions pour un type de document (par exemple la génération de vues alternatives pour un rapport de base de données). Il suffit pour cela de lier ces actions à une commande, laquelle pourra au besoin être un fichier batch. Les possibilités sont ainsi quasiment illimitées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur