CSO et DSI : une alliance stratégique en devenir

Business

Pour 7 chief strategy officers (CSO) sur 10 investir une stratégie de croissance portée par des technologies de rupture est une priorité.

Les responsables de la stratégie (chief strategy officers, CSO), dans leur majorité, veulent investir le champ des technologies de pointe. Mais leur ambition est souvent contrariée.

C’est l’un des enseignements d’une enquête menée par le cabinet Deloitte et la Kellogg School of Management. 150 dirigeants et responsables de la stratégie de grandes entreprises ont été interrogés en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest.

Soutenir la croissance organique associée au coeur de métier de leur entreprise est la priorité des priorités pour les CSO interrogés (96%). Et 76% pensent que leur organisation dispose des ressources nécessaires pour en assurer la mise en oeuvre opérationnelle.

Au-delà du « core business », 70% déclarent que piloter une stratégie de croissance portée par des technologies de rupture (intelligence artificielle, cloud et edge computing, analyse avancée de données, blockchain, IoT…) est « important » ou « très important ». Toutefois, seule une minorité estime cette fois que leur organisation a les capacités adaptées.

En outre, seulement 26% des répondants jugent que leur entreprise tire pleinement parti du potentiel de la numérisation et du commerce électronique. Ces taux sont moins élevés encore pour l’analytique (24%) et l’automatisation/robotisation/IA (17%).

Chief strategy officer et direction SI

Comment expliquer l’écart entre l’ambition affichée des CSO et l’investissement effectif dans une stratégie de croissance portée par des technologies de rupture ?

Deloitte relève que l’agenda technologique incombe le plus souvent aux responsables de la technologie (CTO) ou des systèmes d’information (DSI). Par ailleurs, le CSO, allié des directions générales, voire responsable « à tout faire », se sentirait souvent « mal à l’aise » avec le jargon et la complexité associés aux technologies…

Pour mieux faire, Deloitte recommande vivement de rapprocher les CSO des DSI. Il s’agit de développer un point de vue concerté sur la façon dont les technologies peuvent résoudre les défis commerciaux les plus pressants, sans sacrifier les stratégies de long terme.

*L’enquête initiale a été menée à l’automne 2019, la seconde au printemps 2020. Deloitte « 2020 Chief Strategy Officer Survey ».

(crédit photo via Pexels)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT