Ce que révèlent les 9 tendances Tech du Gartner pour 2021

CloudDSIProjetsRéseauxSécurité

L’Internet des comportements, le maillage de la cybersécurité et l’ingénierie de l’IA figurent parmi les grandes tendances Tech mises en exergue par Gartner.

Le cabinet d’études a présenté lors de son Gartner IT Symposium/Xpo Americas les tendances technologiques qui, selon ses analystes, marqueront 2021 et les années à venir.

La « plasticité » organisationnelle, ou la capacité à s’adapter aux conditions changeantes, est le fil conducteur des grands mouvements à venir, selon Gartner.

La firme américaine met en avant les tendances suivantes :

9 orientations technologiques

1. Internet des comportements (IoB)

L’Internet des comportements (Internet of Behaviors, IoB) monte en puissance, d’après Gartner. L’IoB regroupe des technologies existantes centrées sur le suivi de l’individu, dont les technologies de reconnaissance faciale, de géolocalisation, de traitement et d’analyse de données massives (Big data). Les données issues de ces traitements sont associées à des comportements, d’un achat compulsif à l’utilisation d’un dispositif.

Acteurs publics et entreprises sont demandeurs.

Gartner prévoit que d’ici la fin de l’année 2025, plus de la moitié de la population mondiale sera soumise à au moins un programme IoB, commercial ou gouvernemental.

2. Après l’UX, l’expérience « totale »

Il n’est plus seulement question de peaufiner une expérience utilisateur (UX) couplée aux réalités virtuelle (VR), augmentée (AR) et mixte (MR), mais d’investir l’expérience totale (TX) pour se développer et gagner de nouveaux marchés.

C’est en tout cas le point de vue défendu par Gartner.

Selon la société, les organisations qui investiront l’expérience totale – mixant les expériences utilisateur (UX), client (CX), employé (EX) – seront les plus susceptibles de tirer profit d’interactions devenant « plus mobiles, virtuelles et distribuées ».

3. Calcul informatique et confidentialité

La protection des données au repos est insuffisante.

Gartner parie sur la diffusion large de systèmes de calcul qui renforcent la sécurité des données au repos, en transit et en cours d’utilisation, soit en temps réel.

À horizon 2025, la moitié des grandes entreprises utiliseraient le calcul sécurisé pour traiter et analyser des données multipartites.

4. Cloud public « distribué »

Le cabinet d’études maintient que l’avenir du cloud computing est celui du cloud distribué, soit la distribution de services de cloud public depuis différents endroits physiques, plutôt qu’une distribution basée sur un modèle centralisé.

De quoi faire de l’ombre au cloud privé à l’edge computing ?

5. Opérations IT et travail distant

Gartner prévoit la montée en puissance d’un modèle d’exploitation informatique adapté à la dispersion des effectifs, à la formation et au travail à distance.

Un modèle qui réunit l’accès à distance sécurisé, des services cloud, des outils de collaboration, le suivi d’expérience numérique et l’automatisation.

4 organisations sur 10 auront franchi le pas à fin 2023, d’après le groupe d’analystes.

6. Maillage de la cybersécurité

La cybersécurité en mode mesh (soit le maillage de la cybersécurité fournissant une protection au niveau des applications) doit permettre un accès sécurisé à n’importe quel actif numérique, peu importe où se trouve cet actif, a expliqué Gartner.

L’application des politiques de protection est dissociée de leur définition via un modèle de déploiement dans le cloud où l’identité devient le périmètre de sécurité.

La moitié des accès seraient concernés à horizon 2025.

7. Business intelligent et « composable »

Un tel concept porte sur l’amélioration de la prise de décision par l’automatisation et ses machines, alimentées par des données enrichies. De nouveaux modèles commerciaux et des opérations autonomes devraient voir le jour, prévoit Gartner.

« Les processus commerciaux statiques conçus à l’origine pour la performance se sont brisés sous le choc de la pandémie » de Covid-19, a déclaré Brian Burke, vice-président de la recherche chez Gartner. « Les directeurs des systèmes d’infomation (DSI) et les responsables IT qui tentent de recoller les morceaux, comprennent l’importance de doter l’entreprise de capacités qui s’adaptent au rythme accéléré des changements. »

8. Ingénierie de l’intelligence artificielle

L’ingénierie de l’intelligence artificielle (IA) repose sur trois piliers – DataOps, ModelOps et DevOps. Elle doit permettre de soutenir la mise en production de projets d’IA qui restent bloqués au stade de prototype dans un cas sur deux, a rapporté Gartner.

9. Inévitable hyperautomatisation ?

Identifier, contrôler et automatiser autant de processus commerciaux et informatiques approuvés que possible fait partie d’une approche que les analystes du Gartner nomment « hyperautomatisation ». Celle-ci s’est accélérée avec la crise sanitaire et économique.

« L’hyperautomatisation est désormais inévitable et irréversible. Tout ce qui peut et devrait être automatisé sera automatisé », a anticipé Brian Burke.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT