Dell World 2013 : après le retour dans le privé, ce qui va changer

CloudStockage

Après les affirmations plutôt généralistes de Michael Dell, nous nous sommes tournés vers le directeur financier du groupe, Brian Gladen, pour en savoir ‘un peu’ plus sur le devenir de l’entreprise. En interne ou via son fonds, Dell va miser gros sur le stockage.

Dell World 2013, Austin (Texas) –

« Nous avons l’indépendance financière et la taille critique. Nous avons la liberté de faire le maximum pour vous et de créer de la valeur avec vous ». Ces deux phrases résument la façon dont Michael Dell voit le nouveau Dell, société qui a réussi non sans difficultés à revenir dans le monde des entreprises privées, c’est-à-dire non côtées en bourse.

Par cette démarche, Dell s’est certes éloigné des contraintes des résultats trimestriels, des pressions des actionnaires, et des soubresauts des marchés. Mais cette décision demeure lourde de conséquences et peut modifier profondément la stratégie du groupe… dont la taille réduit cependant la marge de manœuvre !

Ce qui change ? La vision à long terme

Brian Gladen, CFO (Chief Financial Officer) de Dell, a apporté – très (trop) rapidement ! – quelques réponses à nos questions.

Brian Gladden, CFO de Dell
Brian Gladden, CFO de Dell

« Il n’y a pas de changement dans la stratégie de Dell. Notre focus demeure sur le client, la culture, l’énergie et l’esprit de l’entreprise. En revanche, ce qui change c’est notre vision à long terme. Nous disposons d’une capacité d’investissements agressifs, sur plusieurs années, afin d’étendre notre présence et notre base clients. Ce qui change, c’est également la vitesse à laquelle nous pouvons évoluer. »

Il est évident qu’une entreprise de la taille de Dell ne peut ni changer de projets, de roadmap, d’usages ou de modèle économique à un rythme soutenu sans heurter tant ses clients, que ses partenaires et surtout ses équipes. Celles-ci semblent d’ailleurs avoir été invitées à suivre leur patron ou à quitter le groupe. Ainsi les choses sont claires, Michael Dell reste le patron et le retour au domaine privé ne peut que s’accompagner d’un renforcement de son rôle, voire de sa puissance au sein du groupe.

Et pour peu que Michael Dell souhaite faire évoluer les choses à grande échelle, cette démarche s’inscrira dans le temps… Elle devrait en tout cas dans un premier temps s’inscrire dans la continuité.

Priorité aux investissements

Alors qu’est-ce qui va changer dans l’immédiat ? Pour Brian Gladen, c’est dans ses investissements que le groupe marquera ses différences. « Il s’agit d’investissements stratégiques. Soit pour étendre nos solutions et services aux entreprises, la R&D et Dell Venture. Soit pour étendre et simplifier l’expérience utilisateur. Soit pour accompagner la progression des PC et tablettes, et l’adoption des services virtuels. Soit pour enrichir nos forces de vente et élargir notre base de partenaires. »

300 millions $ pour Dell Venture

C’est Dell Venture, le fonds d’investissement du groupe, qui est cité en figure de proue de cette stratégie et devrait rythmer la cadence. Dell a déjà investi dans 14 entreprises et 13 fonds intermédiaires. Doté prochainement de 300 millions de dollars, Dell Venture s’est engagé à accompagner 100 entreprises du stockage. Avec des investissements entre 2 à 15 millions de dollars.

Ce projet vient en complément des actions déjà engagées par le groupe, soit 60 millions de dollars qui seront investis dans les 3 à 5 ans. Avec un focus sur le stockage. Voilà donc le domaine à suivre chez Dell dans les prochaines années…


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur