La diversité est aussi en panne au sein de Twitter

Régulations

Twitter dévoile à son tour ses chiffres sur la diversité de ses effectifs. Sans surprise, 70% de ses employés sont des hommes. La sous-représentation des femmes est encore plus marquée au top management et dans les fonctions IT.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après Google, LinkedIn, Yahoo et Facebook, Twitter publie ses statistiques de diversité. La sous-représentation des femmes et des minorités ethniques est une constante chez les grands acteurs américains du numérique. Le réseau de microblogging n’y échappe pas. « Nous sommes parfaitement conscients que Twitter fait partie d’une industrie qui est marquée par d’importants déséquilibres en matière de diversité. Et nous ne faisons pas exception », a reconnu Janet Van Huysse, vice-présidente en charge de la diversité et de l’inclusion, dans un billet daté du 23 juillet .

30% de femmes employées par Twitter

L’effectif mondial de Twitter – plus de 3 000 personnes – est constitué à 70% d’hommes et à 30% de femmes, soit une répartition quasi similaire à celle publiée par Google et Facebook. Les femmes sont encore moins nombreuses parmi les dirigeants (21% de femmes vs. 79% d’hommes chez Twitter). Dans les métiers IT, le fossé se creuse toujours plus : 90% des informaticiens employés par le réseau social sont des hommes. Seules 10% de femmes sont impliquées. En revanche, la parité est assurée dans les fonctions « non-tech » (administration, marketing, RH, etc.) parfois moins rémunératrices.

Google a été le premier, le 28 mai 2014, à publier ce type de statistiques en indiquant que 70% de ses 50 000 employés dans le monde sont des hommes, le plus souvent blancs. Chez Google comme chez Twitter, ils sont 72% à détenir le leadership aux États-Unis où les statistiques ethniques sont autorisées. Comme dans d’autres entreprises américaines de haute technologie, les personnes qui déclarent une origine asiatique constituent la minorité la plus représentée (29% de l’effectif américain du réseau de microblogging, 34% dans les métiers IT). Les autres minorités ethniques forment collectivement 12% de l’effectif américain de Twitter, mais ne franchissent pas les 3% séparément…

Pour expliquer cette situation, les entreprises du numérique mettent l’accent sur la pénurie de main-d’oeuvre féminine qualifiée pour les emplois techniques. Elles sont encore trop peu nombreuses à opter pour un cursus en ingénierie ou en sciences et technologies. Aux États-Unis, seuls 12 à 18% des jeunes diplômés IT sont des femmes. Et les plus déterminées se heurtent au plafond de verre près du sommet de la hiérarchie. Pour y remédier, Twitter, Google et consorts se sont engagés à promouvoir la diversité et investissent dans des programmes de formation et apprentissage au féminin, dont « Girls who Code ».


Lire aussi

Facebook, Linkedin et Yahoo en manque de diversité et de mixité

Technologies de l’information : où sont les femmes ?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT