Les éditeurs de logiciels vont embaucher en 2014

Régulations

70% des éditeurs de logiciels déclarent être en ligne avec leurs objectifs, d’après le baromètre de l’innovation Syntec Numérique-BVA du premier trimestre 2014. Une base solide qui va les pousser à investir et notamment à recruter.

Après une année 2013 en demi-teinte, les éditeurs de logiciels affichent leur confiance pour 2014. Pratiquement tous les indicateurs du baromètre Syntec Numérique-BVA du 1er trimestre sont à la hausse. Ils viennent confirmer l’embellie prévue sur le front des recrutements IT (lire : Emploi : les recrutements d’informaticiens repartent à la hausse).

Vers une relance des recrutements

70% des 92 éditeurs du panel se déclarent en ligne ou au dessus de leurs objectifs annuels, soit l’un des taux les plus élevés observé par le syndicat patronal Syntec Numérique depuis 2011. Par ailleurs, 63% des éditeurs se disent confiants en l’avenir. Bien qu’en baisse de trois points par rapport à décembre 2013, la cote de confiance se maintient au-dessus des 60%.

Par ailleurs, après avoir connu des difficultés pour transformer leurs investissements en recrutements, 61% des éditeurs prévoient de nouvelles embauches. Cette proportion est bien supérieure à celle qui avait été publiée en décembre (51%). Ces chiffres confirment aussi la tendance observée par l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel) (lire : Emploi dans le logiciel : moins de recrutements, moins de turnover).

La croissance toujours au rendez-vous

Avec 69% des entreprises du logiciel anticipant d’investir dans de nouveaux projets dans les trois mois à venir, les prévisions d’investissements demeurent élevées. Mais ce taux est inférieur de 5 points à celui qui avait été publié en décembre.

Pour Bruno Vanryb, président du Collège éditeurs de Syntec Numérique, « les très bonnes nouvelles viennent surtout de l’emploi et de la confiance en l’avenir », où l’on a « rarement atteint ces niveaux depuis juillet 2011 ». Mais, alerte le dirigeant d’Avanquest Software, « il ne faudrait surtout pas que ce très bon début d’année ne s’essouffle, contaminé par la morosité ambiante ».

Syntec Numérique, qui compte 600 éditeurs de logiciels parmi ses membres, table sur une diminution de la pression sur les prix et un retour progressif à l’équilibre des commandes dans l’IT. Dans ce contexte, la filière édition de logiciels, en France, devrait enregistrer une croissance de 2% cette année, après avoir progressé de 1,4% en 2013.


En complément :

– Syntec Numérique : la croissance sera de retour en 2014… et les créations d’emploi ?

– Quel modèle pour le rapprochement de l’Afdel et du Syntec Numérique ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur