Facebook s’empare de l’expertise de Pryte pour le projet Internet.org

CloudMobilitéRégulations

Pour son projet Internet.org, Facebook vient d’acquérir une start-up finlandaise, Pryte, qui permet de ne payer la data mobile que pour un certain temps d’utilisation d’une application.

Mark Zuckerberg a plusieurs orientations philantropiques. Il a récemment fait un don avec sa femme de 120 millions de dollars à des écoles. Mais le projet qui lui tient à cœur est Internet.org, une initiative visant à améliorer l’accès au web au niveau mondial. Lancée par Facebook, elle regroupe de nombreux acteurs, comme Ericsson, Mediatek, Nokia, Opera, Qualcomm ou encore Samsung. Le fondateur du réseau social est même venu au Mobile World Congress de Barcelone pour plaider sa cause auprès des opérateurs mobiles.

La mobilité est clairement l’axe prioritaire de développement de l’Internet pour tous, avec une question importante : l’utilisation la plus efficace possible de la bande passante. Avec Ericsson, Facebook a créé un laboratoire de recherche sur ce sujet. La firme de Menlo Park, un temps intéressé par le rachat de Titan Aeropsace finalement tombé dans l’escarcelle de Google, a monté une équipe composée entre autres, des experts de la NASA et les 5 salariés de l’entreprise britannique Ascenta, spécialisée dans les avions solaires capables de parcourir de longue distance pour diffuser de l’Internet dans des zones difficiles.

Des tarifs de data mobile en fonction de l’usage de l’app

La notion de coût est aussi essentielle dans ce projet et Facebook vient de faire l’acquisition d’une start-up finlandaise baptisée Pryte. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Elle a été créée en 2013 et n’a pas encore lancé ses services. Dans un mail de confirmation adressé à nos confrères de Mashable, Facebook a indiqué que les équipes de Pryte allaient rejoindre le projet Internet.org et seront basés à Londres et à Singapour.

Les services de Pryte consistent à proposer des plans tarifaires adaptés à la consommation data mobile selon les applications. Par exemple, un utilisateur qui ne veut utiliser Facebook que pendant une journée ne payera que 0,2 dollar à l’opérateur. Pryte a mené des discussions avec les opérateurs et les éditeurs d’applications pour proposer une plateforme cloud afin de réaliser ces offres. Elles s’adresseront principalement pour les pays en voie de développement. L’objectif est d’arriver à trouver un équilibre entre la monétisation de la data mobile pour les opérateurs et d’enrichir la base client des fournisseurs de contenus.

A lire aussi :

Facebook lance un programme pour le développement d’apps mobiles


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur