Avec Internet.org, Facebook veut booster le nombre d’internautes

Cloud
trafic internet monde

Une coalition d’acteurs IT, menée par Facebook sous la bannière du site Internet.org, entend favoriser l’accès à Internet, avec comme objectif le développement d’une économie numérique mondiale.

Internet.org est une nouvelle initiative visant à améliorer l’accès au web au niveau mondial. Lancée par Facebook, elle regroupe de nombreux acteurs, comme Ericsson, Mediatek, Nokia, Opera, Qualcomm ou encore Samsung.

« On ne compte que 2,7 milliards d’internautes », rappelle Mark Zuckerberg, CEO de Facebook (cité par ITespresso.fr), qui évoque « les possibilités qu’ouvrirait un monde connecté. »

Difficile, néanmoins, de se persuader que cette démarche relève exclusivement d’une action humanitaire : elle semble revêtir, pour chacun des contributeurs d’Internet.org, d’autant plus d’enjeux stratégiques qu’elle implique le développement d’une économie numérique globale.

Effectivement, plusieurs questions problématiques se posent à travers cette initiative entrevue comme un relais de croissance sur le long terme, notamment en matière d’éducation des populations dans les zones reculées du Globe.

La mobilité comme fer de lance

Il s’agira, en premier lieu, de favoriser l’adoption de technologies permettant de minimiser le coût d’accès à Internet. En d’autres termes, d’adapter l’offre de terminaux – notamment mobiles – pour les marchés émergents.

Nokia et Samsung se sont déjà engagés sur cette voie, Mediatek et Qualcomm accrochant le wagon avec leurs composants respectifs : processeurs, solutions de connectivité…

Il conviendra également d’utiliser plus efficacement la bande passante. Une responsabilité qu’Ericsson endossera au niveau de l’infrastructure réseau, Opera œuvrant plutôt au développement de technologies de cache ou encore de compression des flux.

Ultime objectif, encourager l’émergence de nouveaux services et modèles économiques, en partenariat avec des acteurs locaux.

Facebook chercherait d’ailleurs à négocier avec des développeurs pour la localisation des contenus et avec les opérateurs dans le cadre d’offres d’accès illimité à son réseau social – comme c’est le cas en France chez Sosh.

La concurrence de Google

Internet.org se rapproche du projet Loon de Google, actuellement en phase de test en Nouvelle-Zélande et qui prévoit la création d’une ceinture de ballons volants servant d’antennes-relais pour distribuer une connexion Internet dans toutes les régions du Globe.

Et Stephen Elop, PDG de Nokia, d’en conclure, dans le communiqué relatif au lancement d’Internet.org, que « l’accès Internet pour tous sera la prochaine révolution industrielle ». Le dirigeant est secondé dans son propos par Qualcomm, qui entend « résorber la fracture numérique ».

Crédit photo : © Anton Balazh – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Crimes et châtiments sur Internet


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur