Fragmentation : près de 19 000 terminaux Android différents

DSIMobilitéOS mobilesPoste de travail

Une étude montre que le nombre de terminaux Android différents en circulation a plus que quadruplé en seulement deux ans. Un cauchemar pour les développeurs.

D’après le rapport d’OpenSignal, l’entreprise à l’origine de l’app mobile éponyme qui cartographie la couverture mobile des opérateurs par crowsourcing, on dénombre cette année 18 796 appareils différents faisant tourner une version ou une autre d’Android. Ils n’étaient « que » 11 868 l’année dernière. Et la société de rappeler qu’en 2012, elle n’avait dénombré que moins de 4 000 machines différentes. En deux ans, la fragmentation de l’écosystème a donc été multipliée par plus de 4.

Pour parvenir à cette conclusion, OpenSignal affirme se baser sur les données issues 682 000 terminaux où est installé son app mobile. L’inflation du nombre de terminaux, aux formats les plus variables, ne fait que renforcer les difficultés des développeurs à concevoir des applicatifs susceptibles de tourner sur une base installée aussi hétéroclite.

4.1 + 4.2 + 4.4 = deux tiers du parc

La situation est légèrement simplifié par la domination écrasante de Samsung, qui truste 13 des 14 terminaux Android les plus utilisés. Même si le Coréen dispose d’une sérieuse marge sur son rival immédiat (Sony, 4,8 % de parts de marché) et ses poursuivants (LG, Motorola et Huawei), son règne sans partage s’étiole : sa part de marché est tombée en un an de 47,5 à 43 %.

Par ailleurs, l’écosystème Android souffre de l’éclatement des versions d’OS déployées. Si la version la plus récente, la 4.4 (Kit Kat), est parvenue à percer, avec près de 21 % du parc, elle cohabite avec de multiples autres versions, dont certaines comme la 4.1 et la 4.2 bénéficient d’un poids similaire ou supérieur au sein de la base installée (voir le graphique ci-dessous). La comparaison avec iOS que propose OpenSignal est à ce titre frappante : côté Apple, la base installée est presque entièrement convertie à la version 7.

Android fragmentation

crédit photo : © Kirill__M – shutterstock

A lire aussi :

Android grignote la mainmise d’iOS en entreprise
Fragmentation d’Android : Google joue les gendarmes
L’adoption d’Android 4.4 « KitKat » progresse

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur