France Télécom précisera avant la fin de l’année le nombre de départs non remplacés

Réseaux
Les nouveaux forfaits Origami d'Orange s'attaquent à SFR

Après que Bouygues Télécom et SFR ont annoncé réduire leurs effectifs, France Télécom-Orange a déclaré mardi que le nombre de départs à la retraite non remplacés au sein du groupe allait être précisé “avant la fin de l’année”.

Suite à l’annonce de réductions d’effectifs chez deux de ses concurrents, France Télécom-Orange a indiqué mardi qu’il déterminerait avant la fin 2012 le nombre de départs à la retraite qui ne seront pas remplacés.

2000 départs chaque année

À l’heure actuelle, l’opérateur historique emploie 96 000 salariés au niveau national (France Télécom S.A.). Chaque année 2000 salariés quittent le groupe et ce nombre pourrait être de 6000 départs annuels dès la prochaine décennie.

Bruno Mettling, DRH du groupe, a indiqué lors de la présentation d’un baromètre social que le groupe ne recruterait pas « au même rythme que ces trois dernières années ». Le PDG de France Télécom-Orange lui-même, Stéphane Richard, a déclaré la semaine dernière qu’il est nécessaire de « s’adapter sans brutalité » à un « environnement difficile ».

Free le terrible

La crise n’explique pas à elle seule la situation du marché français des télécommunications. L’ouverture du marché à la concurrence, synonyme de choix et de réduction des tarifs pour les consommateurs, d’innovation et de création de nouveaux emplois dans la filière, a bouleversé les plans de l’opérateur historique.

Dans un premier temps, l’ancien monopole public a dû faire face à l’arrivée de concurrents dans la téléphonie fixe, puis dans l’Internet haut débit et surtout dans la téléphonie mobile. Sur ce segment, Free Mobile (Iliad), quatrième opérateur de réseaux arrivé sur le marché en début d’année, a rapidement attiré des clients jusqu’ici abonnés chez ses concurrents.

Dans ce contexte, a observé en mars dernier Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP, le secteur pourrait perdre environ 5000 à 10 000 emplois en un ou deux ans sur un total de 150 000, un nombre qui reste moins important que celui des départs à la retraite dans le secteur. Quoi qu’il en soit, les syndicats et le gouvernement s’inquiètent.

Crédit photo © Orange


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur