Futur Telecom partage le forfait mobile entre employeur et salarié

OperateursRéseaux
mobiles entreprises (crédit photo © SVLuma - shutterstock)

Avec Futur illimité partagé, forfait voix/SMS illimité 3 Go d’Internet, Futur Telecom entend simplifier pour l’entreprise la gestion des terminaux de ses salariés.

Futur Telecom lance une offre mobile pour le moins originale. Baptisée « Futur illimité partagé », la formule s’adresse à la fois aux entreprises et à leurs salariés.Une formule partagée par les deux parties d’un point de vue… comptable.

En résumé, l’entreprise qui souhaite équiper ses salariés se verra facturer un prix forfaitaire mensuel de 29,50 euros HT par ligne hors achat du terminal, lequel n’est pas corrélé à l’offre. Nokia 113 ou Lumia 510, Wikio SinkSlim, Samsung Galaxy S3 et S4, Ativ S, BlackBerry Curve 9320 et Z10, HTC One, etc., Futur Telecom propose néanmoins un choix éclectique de terminaux.

Une offre concurrentielle

De son côté, le salarié souscrit à un abonnement de 19 euros TTC par mois. Une offre parmi les moins onéreuses du marché pour un forfait voix/SMS illimités en France et 3 Go de données. En revanche, les appels à l’international seront à sa charge. Et le dépassement de consommation de données se traduit par une limitation de sa bande passante. Du classique. Pour ce service, il se voit donc facturer à part de son entreprise, comme pour n’importe quel forfait mobile classique, par l’opérateur qui s’appuie sur le réseau de SFR, filialisé depuis 2005, pour opérer ses offres mobiles.

Cette offre vise avant tout à simplifier pour l’entreprise la gestion des terminaux à destination de ses salariés tout en ôtant à ses derniers les contraintes des limites propres aux usages professionnels des terminaux mobiles. « Actuellement, les appels personnels du salarié depuis une ligne mobile professionnelle doivent être soumis aux règles des avantages en nature, ce qui est très lourd administrativement », souligne Gilles Brunschwig, directeur général de Futur Telecom. Même si, dans les faits, ces déclarations sont peu appliquées.

Facturer le salarié

Néanmoins, un certain nombre de questions se pose du côté du salarié si celui-ci quitte l’entreprise (conserve-t-il son forfait ?) ou qu’il est déjà engagé auprès d’un opérateur (qui supporte les frais de rupture de contrat ?), etc.

Autant de questions qui devront avoir trouvé réponse du côté des deux parties. Il n’en reste pas moins que « Futur illimité partagé » participe à la volonté de Futur Telecom de simplifier la gestion des terminaux pour l’entreprise à travers laquelle le MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel) s’illustrait déjà avec la formule de coût partagé qui vise à facturer directement au salarié ses appels passés au-delà des consommations fixées par son employeur.

Autant d’offres qui répondent visiblement à des besoins certains. Créé en 1997, Futur Telecom revendique aujourd’hui 20 000 clients, essentiellement des PME, et a affiché un chiffre d’affaires, « en croissance continue », de 50 millions d’euros en 2012.

crédit photo © SVLuma – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur