Google propose un support matériel du WebM

Cloud

Le support du codec VP8 sera bientôt présent directement au sein des puces de décodage vidéo. Une bonne nouvelle pour les industriels… mais aussi pour Google, promoteur de ce format.

Nous le rappelions hier, le projet WebM (et son codec vidéo ouvert, le VP8) gagne rapidement en popularité. Toutefois, il est un point qui freine encore l’enthousiasme des constructeurs : ce format de compression vidéo n’est pas supporté matériellement au sein des composants électroniques, contrairement à son concurrent, l’H.264. Sans ce support, le WebM ne pourra investir le marché de l’électronique grand public, qui s’appuie sur des composants à bas coût d’une faible puissance, le décodage étant assuré matériellement.

Google a bien compris l’importance de ce problème. La firme propose dorénavant une première implémentation matérielle d’un décodeur VP8, compatible avec le 1080p60. Les fabricants de semiconducteurs pourront l’acquérir sous licence afin de l’intégrer au sein de leurs puces. À Ce jour, plus d’une vingtaine de compagnies ont fait l’acquisition d’une licence de cette technologie. Les premiers composants à disposer d’un support matériel du WebM pourraient être les prochains processeurs ARM de Rockchip, les RK29xx.

Les équipes de Google promettent également de fournir un encodeur matériel pour le VP8 dans le courant du premier trimestre. Ce dernier pourra être utilisé au sein d’autres types de produits, comme des smartphones (où l’encodage à la volée des vidéos est devenu un élément crucial) et des webcams à haute résolution (le composant d’encodage allégeant alors la tâche du processeur central de l’ordinateur).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur