Dell EMC Solutions powered by Intel®

Malwarebytes EndPoint Protection Console cloud pour les entreprises

Avec son offre Cloud, Malwarebytes offre une solution de protection tout-en-un simple, efficace et évolutive. Même les menaces inédites sont détectées.

Alors que les menaces informatiques n’ont jamais été aussi présentes, les protections antivirus traditionnelles apparaissent de plus en plus dépassées.

Malwarebytes, un des pionniers des solutions de sécurité alternatives, a donc lancé un kit de protection unique à destination des entreprises : Malwarebytes Endpoint Protection. Ce dispositif tout-en-un regroupe sept modules contre les différents types d’attaques : malwares, ransomwares, spywares, exploits, rootkits et sites web malveillants.

Les entreprises abdiquent face aux offres de sécurité trop complexes

Cette nouvelle offre simplifiée répond à un réel besoin des utilisateurs, souvent perdus au milieu des multiples solutions de sécurité. « En dépit des risques de cybercriminalité constatés par la quasi-totalité des entreprises françaises, plus de la moitié d’entre elles n’ont pas encore de plan d’action opérationnel pour répondre à une cyberattaque », déplore Jean-Louis Di Giovanni, associé chez PwC. Pire : 18 % ne savent même pas si elles disposent d’une protection quelconque, selon l’étude du cabinet de conseil.

Si un tel état de fait demeure, c’est en grande partie dû à l’absence d’offres intuitives et faciles à mettre en œuvre. Aucun petit patron n’a envie de passer des heures à éplucher les catalogues des différents vendeurs de sécurité, truffés de termes auquel il ne comprend rien et parmi lesquels il est incapable d’identifier ce dont il a réellement besoin.

Stopper l’attaque avant qu’elle n’agisse

Contrairement aux antivirus classiques, Malwarebytes Endpoint Protection reprend notre solution Malwarebytes 3.0 grand public avec un client unique avec une console de gestion adaptée aux entreprises. Il S’appuie sur l’analyse comportementale de l’ordinateur pour identifier en amont les attaques. « Si vous téléchargez une application douteuse, qui va par exemple utiliser des ressources dont elle n’a normalement pas besoin, nous bloquons son fonctionnement », détaille Nicolas Sterckmans, expert sécurité chez Malwarebytes. Plus de 50.000 règles de « comportements suspects », constamment réactualisées, ont ainsi été déterminées par les équipes.

50 fois moins de mémoire qu’un antivirus classique

Cette démarche, basée sur l’intelligence artificielle du logiciel, présente de nombreux avantages. D’abord, elle ne nécessite pas de mise à jour puisque l’analyse de l’ordinateur est réalisée en temps réel. Elle est aussi beaucoup plus réactive : plus besoin d’attendre qu’un PC soit infecté pour identifier un logiciel malveillant ou un virus. Même un malware totalement inconnu dans les bases de données des éditeurs de sécurité traditionnels pourra être repéré et stoppé. Troisièmement, elle peut s’appliquer à n’importe quel système d’exploitation, y compris les plus anciens. « Souvent, les entreprises n’ont d’autre choix que de tourner avec de vieux systèmes dont les correctifs de sécurité ne sont plus publiés, souligne Nicolas Sterckmans. Dans de nombreux magasins, par exemple, les caisses de paiement tournent sous Windows XP. » Avec Malwarebytes 3.0, pas de problème de compatibilité. Enfin, le kit est beaucoup plus léger. « Notre logiciel utilise 50 fois moins de mémoire qu’un antivirus classique, puisqu’il ne requiert pas d’énorme base de données », avance Nicolas Sterckmans.

Grâce à ses 500 millions d’utilisateurs à travers le monde, Malwarebytes a acquis une expérience unique dans la détection des menaces. Trois millions d’attaques sont ainsi bloquées ou effacées chaque jour sur les postes des clients et jusqu’à 50 correctifs sont ajoutés toutes les 24 heures. De quoi travailler en toute sérénité et en toute sécurité : la moitié des clients ont déjà abandonné leur ancien antivirus.