Afrique et Moyen-Orient : 8 opérateurs s’unissent pour accélérer l’accès Internet

MobilitéRéseaux

A l’initiative de la GSMA, 8 opérateurs mobiles travaillent au partage de leurs infrastructures pour accélérer la pénétration du mobile en Afrique et Moyen-Orient.

Un premier pas avait été initié à l’occasion du Mobile World Congress (MWC) 2014 de Barcelone. Huit opérateurs œuvrant en Afrique et au Moyen-Orient, et réunissant plus de 550 millions d’utilisateurs mobiles, s’engagent avec la GSMA, l’association regroupant les professionnels du secteur (et organisatrice du MWC) à coopérer pour accélérer le développement des accès Internet fixes et mobiles dans ces régions, y compris dans les zones rurales aujourd’hui mal ou non desservies. Coopération qui vise à définir des règles de partage des infrastructures à travers la mutualisation des réseaux.

Orange, Bharti Airtel (Inde), Etisalat (Emirats arabes unis), Vodafone (Royaume-Uni) mais aussi MTN, Ooredoo, STC et Zain réfléchiront donc aux moyens à mettre en œuvre pour élargir la pénétration d’Internet dans la zone, y compris sous l’angle économique. « Nous sommes très motivés par la vision commune des opérateurs de téléphonie mobile et l’urgence à trouver des solutions qui permettent de réduire les coûts des services mobiles et Internet afin de connecter les non-connectés », commente Anne Bouverot, directrice générale de la GSMA.

40% d’abonnés Internet et mobiles

Le taux d’abonnés au réseau mondial et aux services mobiles s’élève à 40% dans les pays concernés par l’initiative de l’association contre 47% en moyenne à l’échelle mondiale. La coopération des huit opérateurs, qui couvrent 79 réseaux mobiles dans 47 pays de la région, est donc primordiale au succès de l’initiative visant à relever ce taux d’abonnés.

Mais les objectifs ne pourront être atteints sans le concours des autorités de régulation et l’ouverture commerciale des réseaux historiques souvent détenus, en partie ou intégralement, par les pouvoirs en place. C’est pourquoi « nous appelons les gouvernements à soutenir et encourager les accords de partage des infrastructures commerciales que nous entendons proposer », souligne Manoj Kohli, directeur général de Bharti Enterprises et président du comité des politiques publiques au conseil d’administration de la GSMA. Sera-t-il entendu ?

crédit photo © erichon – shutterstock


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur