Les puces TXT d’Intel sécurisent le cloud d’IBM-SoftLayer

CloudDatacentersSécurité
Le cloud s'installe

SoftLayer annonce exploiter la technologie TXT d’Intel pour proposer un environnement fiabilisé à ses utilisateurs de serveurs bare metal. Une première dans le monde des fournisseurs cloud.

La filiale d’IBM SoftLayer annonce aujourd’hui qu’elle intègre l’offre Intel Cloud Technology à son infrastructure de serveurs.

Cette dernière s’appuie sur l’Intel TXT (Trusted Execution Technology, ou technologie d’exécution fiabilisée), une solution qui surveille le serveur, y compris dans ses couches les plus basses (au niveau du micrologiciel). Elle permet à l’hyperviseur de s’assurer qu’il fonctionne sur une machine non corrompue.

« SoftLayer est l’unique plateforme cloud bare metal à la tête de ce secteur d’activité offrant l’Intel TXT, pour permettre aux clients de construire des environnements cloud et hybrides qui peuvent être dignes de confiance de bout en bout », explique Marc Jones, CTO de SoftLayer.

Le processeur qui protège le cloud

Avec TXT, Intel créé le processeur ‘qui protège le cloud’. Voilà qui ne manquera pas de rappeler des souvenirs, dont le fameux Pentium 3 ‘qui accélère Internet’. Reste que la technologie TXT propose de réels avantages, en permettant de s’assurer qu’un OS fiabilisé fonctionne sur une plate-forme matérielle elle aussi fiabilisée.

SoftLayer active ces fonctionnalités avancées sur ses serveurs pourvus de puces Intel Xeon E2-1200 v3, E5-2600 v2 et E5-4600. Des composants Sandy Bridge et Ivy Bridge. Plus de détails se trouvent sur cette page web de la société.

Sur le même thème

SoftLayer se lance dans la location de serveurs physiques
Cloud : IBM fait les yeux doux aux banques avec un datacenter londonien
IBM envahit la Chine avec un datacenter de 15 000 serveurs

Crédit photo : © Italianestro – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur