MIPS mobilise ses troupes pour rivaliser avec ARM

ComposantsDatacentersOpen Source
MIPS processeur proAptiv

A travers un consortium, Imagination Technologies veut élargir le développement des architectures MIPS notamment vers les datacenters et la mobilité.

Il y a deux ans maintenant, Android 4.1 avait droit à un portage sur l’architecture MIPS. Il est désormais question de porter le reste des logiciels open source vers cette architecture.

L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de rendre l’architecture MIPS attrayante aux yeux des constructeurs et ainsi reprendre des parts de marché à l’omnipotente architecture ARM.

Purpl, le bras armé de MIPS

A cet effet, un consortium baptisé « purpl » (se prononce « purple ») vise à mutualiser les efforts de plusieurs constructeurs. Il est chapeauté par Amit Rohatgi qui officie au sein d’Imagination Technologies. « Purple » fait référence à la couleur pourpre du logo de la société britannique qui, rappelons-le, à acheté MIPS en février 2013.

Parmi les 10 fondateurs du Consortium, on trouve notamment : Broadcom, Cavium, Ikanos, Lantiq, PMC-Sierra et Qualcomm.

Le consortium désire développer des implémentations d’un très large éventail de code open source pour l’architecture MIPS, allant d’OpenWRT pour les passerelles domestiques et les routeurs à des distributions Linux pour les datacenters et aux RTOS (systèmes d’exploitation temps réel) pour les systèmes embarqués.

Les datacenters dans le viseur de MIPS

Ainsi, parmi les projets, se trouvent la plupart des distributions Linux dont Ubuntu, Red Hat (dont Fedora et CentOS, la version gratuite de la Red Hat) ainsi qu’Android 64 bits, Chromium OS (la version open source de Google Chrome OS) ou encore des hyperviseurs.

Mais, il s’agit également de mettre un pied dans les datacenters. Dans cette optique, prpl va plancher sur le portage de Java (en 32 bits et 64 bits mais aussi de Java Developer Kit et Java SE Embedded) en partenariat avec Oracle.

Prpl est finalement similaire à Linaro, le consortium de développement de code open source pour ARM.

Amit Rohatgi souligne néanmoins une différence de taille : » Contrairement à Linaro, prpl est totalement ouvert, n’importe qui pouvant le rejoindre », y compris donc les bailleurs de fonds des architectures rivales x86 et ARM.

Si ARM est largement sous les feux de la rampe, grâce notamment à sa forte présence dans la téléphonie mobile, l’architecture MIPS est loin d’être moribonde avec 800 millions de coeurs livrés chaque année et plus 70 nouveaux licenciés depuis son acquisition par Imagination Technologies. Purpl pourrait de surcroît lui donner de nouvelles armes pour séduire les constructeurs de matériel.

Crédit image : Triff – Shutterstock.com

A lire aussi :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur