Orange choisit l’Opéra pour lancer sa 4G sur Paris

4GMobilitéRéseaux

Orange annonce l’ouverture de son réseau 4G sur Paris qui sera accessible commercialement à partir du 7 février. Avec des tarifs en hausse à la clé.

C’est Paris qu’Orange a choisi pour déployer, ce lundi 28 janvier, son réseau 4G voix et données. Pour l’heure, seul le quartier de l’Opéra est couvert. L’ensemble de la capitale devrait l’être d’ici la fin de l’année 2013 annonce l’opérateur.

Rappelons que, si France Télécom-Orange avait ouvert la 4G sur Marseille en juin 2012 puis, en novembre, sur Lyon, Nantes et Lille, il s’agissait d’une offre limitée à l’échange des données. « Nous pensons que les plus gros besoins en termes d’usages se trouvent du côté des […] data only », justifiait Pascal Ancian, vice-président senior Mobile France & International, chez Orange Business Services.

Les mauvaises langues laissaient entendre que l’opérateur rencontrait des problèmes pour supporter la voix sur son réseau très haut débit mobile.

5 à 10 euros plus cher

Cette fois, le service voix est proposé sur les offres 4G qu’Orange commercialisera concrètement à partir du 7 février avec les nouveaux forfaits Origami, Open ou Let’s go compatibles 4G/H+.

Si l’opérateur n’a pas officiellement communiqué, les tarifs devraient être « dans l’ordre de 5 à 10 euros plus élevés » que les forfaits 3G+, nous confirme le service de communication de l’opérateur suite aux informations de La Tribune. Un forfait voix illimité Origami Jet à 3 Go pourrait donc coûter 55 à 60 euros en 4G.

Tarifs qu’il restera à confirmer. Récemment, SFR a baissé ses tarifs Dual Carrier/4G mettant l’illimité voix 2 Go à moins de 30 euros mensuels. Une façon d’anticiper l’arrivée de la 4G de son concurrent.

À moins que SFR ne tente de relancer une offre qui peine à trouver son public… ce qui serait dommageable pour les acteurs du marché alors que la 4G s’inscrit comme un moyen de monétiser la data et grossir une marge attaquée par la concurrence et la surconsommation de bande passante induite par les services web des Google/YouTube, Facebook et compagnie.

Une quinzaine de villes 4G au printemps

Côté terminaux, on retrouve quasiment la même offre, encore limitée, chez les deux opérateurs : Samsung Galaxy S III 4G et Galaxy Note II 4G ; Nokia Lumia 920 ; HTC One SV ; Sony Xperia Z (à partir de mars). Côté tablette, seule la Samsung Galaxy Note 10.1 4G est proposée aux côtés d’un modem-routeur 4G/H+, le domino (ou galet) Huawei E5776.

Orange poursuivra la construction de son réseau très haut débit mobile qui, à partir du 4 avril prochain, s’étendra à Bordeaux, La Rochelle, Chartres, Orléans, Dunkerque, Nancy, Metz, Clermont-Ferrand, Grenoble et Annecy. Une quinzaine de villes profiteront donc du très haut débit mobile d’ici la fin du printemps en France.

Orange rattrape ainsi son retard sur SFR qui, après avoir inauguré son service à Lyon et Montpellier, entend le lancer sur Lille, Marseille, Strasbourg et Toulouse dans le courant du semestre. Et ouvrira une antenne sur Paris La Défense demain mardi 29 janvier.

Dans tous les cas, les deux premiers opérateurs mobiles prennent une avance certaine en matière de 4G sur leurs concurrents Bouygues Telecom et Free Mobile qui n’ont, à ce jour, rien annoncé en la matière.

Crédit photo © N-Media-Images – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Dix questions sur Orange-France Télécom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur