Paiements mobiles: PayPal vise les 3 milliards de dollars en 2011

Cloud

Selon PayPal, l’usage du paiement depuis les smartphones et tablettes progresse plus vite que prévu.

Le paiement par mobile chez PayPal cartonne. Selon le Wall Street Journal, la plate-forme de paiement électronique du groupe eBay évalue à 3 milliards de dollars le volume transactionnel d’échanges commerciaux qui transitera par la version mobile de sa solution de paiement, rapporte ITespresso.fr.

Ses nouvelles prévisions ont doublé par rapport à celles de l’automne 2010 (1,5 milliard de dollars, suggérait-t-on à l’époque). Dans une contribution blog, Laura Chambers, directrice senior de PayPal Mobile, confirme la montée en puissance. L’usage du paiement depuis les smartphones et tablettes progresse donc plus vite que prévu. PayPal gère ainsi un volume quotidien de paiements mobiles de l’ordre de 10 millions de dollars, contre 6 millions il y a seulement trois mois (mars 2011).

La plate-forme de paiement électronique recense désormais 8 millions de clients ayant adopté la version mobile (+ 2 millions acquis récemment). Toujours selon le WSJ, deux utilisations mobiles du service sont appréciés. Le transfert d’argent entre comptes PayPal par mobile (opération gratuite sauf opérations transfrontalières). Le deuxième usage est plus évident : le paiement des achats sur mobile à partir des sites marchands. Dans ce cas, PayPal prend une commission sur la vente réalisée.

La filiale d’eBay commercialise un outil de paiement mobile adapté aux interfaces smartphones et tablettes pour le compte des marchands du Net : Mobile Express Checkout. Les sites de commerce électronique adoptant cette solution peuvent accroître leurs ventes jusqu’à 37 %, assure PayPal. Selon Forrester Research, le m-commerce s’établira à 6 milliards de dollars cette année (31 milliards d’ici 2016).

De quoi aiguiser des convoitises d’autres acteurs comme Google qui a récemment lancé Google Wallet sur le thème du paiement sans contact (NFC). Un casus belli entre les deux acteurs de l’Internet, notamment au nom de la protection de la propriété intellectuelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur