Pourquoi Twitter est encore tombé ?

CloudCollaborationLogiciels

Pendant une heure, le 11 juillet, tous les services de Twitter étaient inaccessibles. Cette fois, le problème trouvait sa source en interne.

On vous a manqué ? » C’est par ce petit message ironique que Twitter a réagi à une énième panne, mais celle-ci était bien plus importante que d’habitude.

 Un black-out mondial qui a duré une heure

 Pendant une heure, ce fut un black-out mondial total, sur mobile et sur ordinateur : les profils indiquaient « -1 abonné » et aucun message ne s’affichait.

D’autres services comme Tweetdeck ont été affecté.
 

Finalement, c’est à 21h30 heure française que la lumière est revenue, et Twitter a justifié cette panne par une « erreur de configuration en interne ».

C’est la deuxième fois en dix jours que Twitter est inaccessible, mais la dernière fois, c’était la faute à un prestataire.

En l’occurrence à Cloudflare, dont la panne avait aussi eu un impact sur Facebook, Instagram ou encore WhatsApp.

Le 2 juillet, ce sont des millions de sites Internet mais aussi des services en ligne comme Dropbox ou Tweetdeck étaient indisponibles au même moment, affichant le même message d’erreur : « 502 Bad Gateway ».

Ils étaient hébergés chez Cloudflare qui propose toute une variétés de services qui vont du CDN, au DNS, en passant par la sécurité et l’optimisation. 

Pendant un peu moins d’une heure, ce sont tous ses serveurs  qui étaient tombés. L’impact s’était essentiellement fait ressentir en Europe et sur la côte Est américaine.

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT