Project X : EMC prend position dans le stockage Flash

CloudStockage

EMC développe le Project X, stockage flash et interopérabilité des équipements flash. Une rupture très attendue dans sa stratégie.

EMC multiplie les projets autour de la mémoire Flash. Après les serveurs Vcache et les appliances flash du projet Thunder, EMC a présenté la version bêta de Project X, une plateforme matérielle et logicielle de stockage flash.

Attendue pour l’année prochaine, Project X est une architecture de stockage flash en partie construite sur la base des technologies XtremIO acquises en mai dernier (EMC a versé 430 millions de dollars pour s’offrir la start-up israélienne). Le projet s’accompagne d’un logiciel destiné à exploiter la mémoire Flash présente dans d’autres produits (serveurs et réseaux de serveurs) qui figurent dans l’environnement du datacenter.

Project X, plateforme flash ‘from scratch’

La particularité de Project X provient de son originalité, c’est-à-dire que l’architecture du stockage ‘full flash’ a été conçue ‘from scratch’, sans prendre en compte l’existant des technologies plus anciennes, en particulier des disques durs. De quoi réserver quelques bonnes surprises du côté des performances.

EMC Project X racks
Les premiers racks EMC Project X, signés XtremIO

Ainsi, alors que le stockage, comme toute l’infrastructure d’ailleurs, repose de plus en plus sur des environnements logiciels, la technologie Flash prend toute sa dimension en étant associée à des applicatifs qui renforcent ses fonctionnalités et ses performances.

Lorsque Zahid Hussain, vice-président senior et directeur général de la division des produits flash chez EMC, a présenté Project X pour la première fois, il a évoqué la gestion du multilevel-cell flash, l’intégration dans l’offre de la déduplication temps réel en ligne de la donnée, le thin provisioning, une nouvelle génération RAID, des capacités scale-out (évolution sans intervenir ni modifier la configuration) et une QoS (qualité de service) garantie.

Coté technologies, Project X devrait être un rack flash intégral et scalable, embarquant des disques SSD (solid-state disk) sur mémoire Flash MLC NAND, sur une plateforme serveur x86 multicore, avec des interfaces réseau iSCSI et Fiber Channel. Mais le cœur de la solution, comme nous l’avons évoqué, tiendra dans son système d’exploitation et son environnement logiciel.

EMC et Flash… la rupture

Au delà des technologies, le plus important dans Project X et les projets qui tournent autour de flash est que ces produits vont marquer, enfin diront certains !, une rupture dans la stratégie du fabricant, qui jusqu’à présent restait focalisé sur la performance et la densité des disques durs…

L’entrée d’EMC sur le marché naissant des appliances Flash pourrait marquer le marché et remettre les pendules à l’heure. Le géant du stockage est le patron et entend le rester, aux multiples concurrents qui occupent la place – qu’il a laissée vacante jusqu’à maintenant – du stockage flash de prendre la mesure de ce qui les attend !

Images source EMC et XtremIO


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur