Résultats : Steria voit son CA chuter de 2,3% au premier semestre

RégulationsSSII

La SSII française Steria est santionnée en Bourse après avoir publié un chiffre d’affaires semestriel en baisse de 2,3% et enregistré un recul marqué de son résultat net.

Steria a publié lundi 29 juillet des résultats semestriels en repli et abaissé son objectif de croissance organique pour l’exercice 2013.

Dans un contexte économique troublé, la SSII française a généré un chiffre d’affaires de 873,8 millions d’euros au premier semestre 2013, soit une baisse de 5,7% sur une base publiée et de 2,3% à taux de change et périmètre constants par rapport à la même période l’an dernier.

« Cette variation est à mettre en perspective avec une base de comparaison particulièrement élevée en France au premier semestre 2012 notamment du fait de ventes à caractère non récurrent dans le cadre du démarrage du projet Ecotaxe », a expliqué le groupe par voie de communiqué.

Steria recule en France, mais progresse en Allemagne

Si les revenus de la SSII ont chuté de 5,6% en France et de 3,6% au Royaume-Uni, ils ont progressé de 3,5% en Allemagne et de 4,2% sur les autres marchés européens.

Globalement, la marge opérationnelle a reculé de 2,8% à 45,7 millions d’euros sur le semestre (représentant un taux de marge de 5,2%) et le résultat opérationnel a perdu plus de 29% à 26,6 millions d’euros. Quant au résultat net part du groupe, il a chuté de 69% pour s’établir à 7,4 millions d’euros au premier semestre.

Au 30 juin, la dette financière nette se montait à 280,7 millions d’euros. L’endettement net du groupe a donc été réduit de 14,7 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2012 sur une base pro forma.

Un chiffre d’affaires stable au second semestre

Le groupe Steria maintient son objectif de cash flow libre net positif et d’amélioration de son taux de marge opérationnelle sur l’année. En revanche, la SSII table désormais sur un chiffre d’affaires stable au deuxième semestre, soit une baisse sensible de ses revenus sur l’ensemble de l’exercice 2013.

Bien que le groupe se déclare « serein quant à sa situation financière, tant du point de vue de ses ratios financier que de sa liquidité », ses perspectives n’ont pas rassuré les marchés. À 11h40 à la Bourse de Paris, l’action Steria perdait 8,67% à 10,75 euros, soit l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120.

crédit photo © Baurka – Fotolia.com


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur