Résultats : STMicroelectronics redresse la barre

Régulations

Le géant européen des semiconducteurs signe encore une fois un trimestre négatif, mais avec un chiffre d’affaires en croissance et une nette réduction de ses pertes.

Les résultats trimestriels de STMicroelectronics sont tombés. Le fondeur européen dégage un chiffre d’affaires de 2,15 milliards de dollars, en baisse de 16,3 % par rapport à la même période de l’année passée, mais en hausse de 6,5 % par rapport au premier trimestre 2012. Cette croissance touche toutes les régions du globe, précise la société dans son communiqué.

Ce trimestre encore, la firme affiche un déficit, de 207 millions de dollars. Toutefois, ce dernier tend à se contracter depuis le premier trimestre (-352 millions de dollars). De plus, STMicroelectronics affirme disposer d’une « situation financière nette » de 1,15 milliard de dollars. De quoi supporter encore quelques trimestres de pertes (guère plus cependant).

Il est à noter que la coentreprise ST-Ericsson continue à tirer le fondeur vers le bas. Elle enregistre en effet une perte trimestrielle de 318 millions de dollars. En faisant abstraction de ST-Ericsson, la perte enregistrée par STMicroelectronics serait de 75 millions de dollars.

Un seul mot d’ordre : persévérer

Nous pouvons légitimement nous demander si la firme a raison de continuer à soutenir ST-Ericsson. Un chiffre permet de répondre à cette question : les produits pour téléphones cellulaires sont ceux qui enregistrent la plus grosse perte (240 millions de dollars), mais aussi ceux où la croissance est la plus forte (+18,6 % par rapport au premier trimestre 2012).

Le potentiel est donc bien là, même si le chiffre d’affaires de cette branche (344 millions de dollars) ne se montre pas encore capable d’éponger l’effort d’investissement consenti. Il reste maintenant à espérer que les Galaxy et Xperia pourvus de puces ST-Ericsson connaitront des ventes correctes, et pourront redonner de l’air au fondeur et à la coentreprise, fortement impactés par les difficultés de Nokia.

« Les résultats du deuxième trimestre sont en amélioration par rapport au premier trimestre malgré le changement du sentiment de nos clients en juin en raison du contexte macroéconomique », résume Carlo Bozotti, président et CEO de STMicroelectronics.

« Grâce à une croissance générale de l’activité dans tous nos segments et à l’expansion continue de notre portefeuille de produits dans de nouvelles applications, le chiffre d’affaires net et la marge brute du deuxième trimestre ont été conformes à nos prévisions. Nous avons constaté par ailleurs une amélioration significative de notre résultat net, même si des progrès substantiels restent à faire. »

Crédit photo : © Ljupco Smokovski – Fotolia.com


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur