SFR-Numericable : l’accord définitif est signé

Réseaux

VIvendi et Altice ont signé l’accord définitif portant sur le rapprochement de SFR et Numericable. Le nouvel ensemble attend maintenant le feu vert de l’Autorité de la concurrence.

Vivendi n’aura finalement pas attendu son assemblée générale du 24 juin pour valider la vente de sa filiale SFR à Numericable Group. A peine les représentants du personnel rendaient leurs avis, que le groupe média annonçait, par voie de communiqué en fin d’après-midi vendredi 20 juin, « avoir signé aujourd’hui l’accord définitif de rapprochement entre SFR et Numericable à l’issue d’un dialogue très constructif avec les instances représentatives du personnel concernées ».

13,5 milliards d’euros

Dans les faits, cette vente actée le 5 avril 2014 se traduira par le versement par Altice (le fond propriétaire de Numericable) de 13,5 milliards d’euros (hors ajustement). Vivendi conservera 20% du capital du nouvel ensemble qu’il devra conserver pendant un an minimum. Un complément de 750 millions d’euros pourra également être versé en fonction des futures performances financières du nouvel ensemble SFR-Numericable (qui devra réaliser un Ebitda au moins égal à 2 milliards d’euros).

La vente définitivement conclue entre les deux parties, il reste maintenant aux autorités administratives à valider la fusion. L’Autorité de la concurrence pourrait donner son feu vert en octobre prochain ouvrant ainsi la mise en route de nouvelles offres et stratégie de groupe. A savoir, des offres convergentes fixe-mobile dans le très haut débit où SFR (la marque sera conservée) tirera partie de l’infrastructure des plus de 5 millions de prises FTTB (optique-coaxial) déployées par Numericable et un renforcement de l’offre aux entreprises avec le rapprochement de Completel, SFR Business Team et Telindus.

Accords de mutualisation maintenus

Les accords de mutualisation, tant avec Orange sur le déploiement de la fibre dans les zones moyennement denses (où SFR doit couvrir 30% du territoire et Orange 70%), que sur le réseau mobile avec Bouygues Telecom, sont pour l’heure maintenus.

« Cette offre correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeur pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs tant de SFR que de Vivendi », s’est réjouit le groupe média dans son communiqué.


Lire également
Patrick Drahi veut diviser les coûts IT de SFR par plus de 3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur