Tata Communications multiplie par quatre la bande passante de son réseau New York – Londres

Réseaux

La ligne réseau transatlantique New York – Londres de Tata communications voit son débit passer de 10 Gb/s à 40 Gb/s. Une modernisation bienvenue pour le TGN-Atlantique.

Bande passante et temps de latence sont des paramètres essentiels pour les fournisseurs de connectivité réseau. Une équation d’autant plus difficile à résoudre que les réseaux en question sont maintenant devenus mondiaux.

Un débit quadruplé entre les États-Unis et l’Europe

Tata Communications, le leader des fournisseurs de connectivité Ethernet, nous apprend aujourd’hui que son système de câbles sous-marins reliant New York à Londres, le TGN-Atlantique, venait de connaitre une mise à jour. Il passe ainsi d’un débit de 10 Gb/s à 40 Gb/s.

Avec cette montée de la bande passante, la firme ne fait que devancer les futurs besoins du marché. TeleGeography estime en effet que les exigences en terme de capacité transatlantique seront multipliées par neuf entre 2010 et 2017.

Une infrastructure impressionnante

Tata Communications profite de cette annonce pour livrer quelques chiffres clés concernant son infrastructure réseau : plus de 200 000 km de fibre terrestre et plus de 500 000 km de câbles sous-marins. À ce jour, la firme assure 17 % des échanges sur Internet, soient 2400 pétabits de trafic IP chaque mois. Colossal.

Notez que la société vient également de mettre en place une ligne entre Bombay (Inde) et le Sultanat d’Oman (dans le golfe Persique). Le TGN-Gulf permettra de désenclaver cette région, Tata Communications pouvant alors relayer le trafic vers le monde entier.

Crédit photo : © JNT Visual – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur