2000 euros de bonus pour les salariés de SFR rachetés par Numericable

Réseaux

Les salariés de SFR vont tirer les fruits de l’acquisition de l’opérateur par Vivendi sous forme d’une prime de 2000 euros. Jean-Yves Charlier s’y est engagé.

S’ils ne savent pas ce qu’ils vont y perdre, les salariés de SFR savent déjà ce qu’ils vont gagner à la fusion avec Numericable. «  Je me réjouis de vous annoncer qu’une prime de 2 000 euros bruts […] sera attribuée à chaque collaborateur  », a indiqué le PDG de l’opérateur, Jean-Yves Charlier, dans un message adressé à ses collaborateurs et que s’est procuré Les Echos. De quoi générer des jalousies du côté de Numericable.

Cette générosité, qui prendra la forme d’un supplément d’intéressement et de participation, vise à faire bénéficier les salariés de SFR de la vente de l’entreprise à Numericable/Altice comme s’y était engagé le dirigeant. Vivendi avait accepté, début avril, l’offre de Patrick Drahi, le patron du fonds Altice, qui, à l’issu d’un combat acharné avec Bouygues, avait proposé 13,5 milliards d’euros et 20% du capital de la nouvelle entité. Auxquels s’ajouteront éventuellement un supplément de 750 millions d’euros. L’offre totale valorisant SFR à 17 milliards d’euros.

Une prime et des emplois conservés

Patrick Drahi s’était par ailleurs engagé à conserver tous les emplois chez SFR pendant les 36 prochains mois à partir du 1er juillet prochain, date de validation finale de la transaction entre Altice et Vivendi. Ce qu’a confirmé Jean-Yves Charlier de son côté qui a ajouté les statuts collectifs en vigueur ne seraient pas non plus affectés. Une affirmation de nature à rassurer les syndicats et représentants du personnel dont les consultations par la direction ont commencé fin avril.

Alors que la signature finale devrait être apposée avant fin juin, il restera à obtenir l’aval de l’Autorité de la concurrence pour initier une stratégie commerciale sous la bannière de la nouvelle organisation (qui devrait conserver la marque SFR). Un blanc-seing que les deux parties espèrent obtenir pour la fin de l’année, début 2015 au plus tard, afin de partir à la conquête du marché avec de nouvelles offres quadruple play à très haut débit.

crédit photo © Syda Productions – shutterstock


Lire également
Fragilisé, Bouygues Telecom se séparerait de 20 % de son personnel
Arnaud Montebourg veut marier Bouygues Telecom à un concurrent
Patrick Drahi veut diviser les coûts IT de SFR par plus de 3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur