Alcatel-Lucent planche sur l’impact de la vidéo sur les réseaux 5G

CloudMobilitéRéseaux
Alcatel-Lucent travaille à transporter plus de 2 Tbit/s par fibre optique

Basée à Cambridge, la nouvelle unité de R&D d’Alcatel-Lucent se concentrera à répondre aux usages grandissant de consommation et production de contenus vidéo depuis tous types de terminaux.

La branche Bell Labs d’Alcatel-Lucent vient d’ouvrir une nouvelle « antenne » de recherche. Située à Cambridge en Angleterre, cette unité concentrera à l’échelle mondiale les travaux de R&D de l’équipementier sur la vidéo, en particulier sur ses usages temps réel depuis les terminaux connectés (smartphone, tablette, console de jeu, téléviseur, etc.). Ce nouveau labo sera piloté par Bo Olofsson, précédemment directeur de recherche produit chez British Sky Broadcasting après être notamment passé par IBM, Apple et Dell.

La consommation de plus en plus massive de contenus vidéo sur Internet, qui représente quelque 75% du trafic des opérateurs, pousse Alcatel-Lucent à réfléchir au traitement aux évolutions à apporter aux réseaux. Lesquels auront la lourde tâche de, demain, soutenir la consommation mais aussi la diffusion des contenus depuis les terminaux vers le Cloud en temps réel. Pour l’équipementier, il est essentiel d’apporter des innovations centrées sur la vidéo («video centrics») dont les usages vont inévitablement s’accélérer avec l’arrivée, pour 2020, de la 5G et, dès aujourd’hui, avec la capacité à filmer en 4K (ultra HD) depuis un smartphone comme c’est le cas pour le Samsung Galaxy S5 ou le LG G3.

De concert avec l’activité IP Video

Le choix de Cambridge pour installer ce nouveau laboratoire n’est pas un hasard. Alcatel-Lucent y dispose déjà de son activité IP Video, dédiée à la fourniture de services d’intégration (CDN, Cloud-DVR…), suite à l’acquisition de Vlocix en 2009. Les équipes des deux unités pourront travailler de concert.

L’antenne de Cambridge précède celle de Tel Aviv, ouverte en mai dernier, dédiée aux technologies Cloud. L’ouverture d’une troisième unité est attendue avant la fin de l’année. Alcatel-Lucent n’a pas précisé sa thématique ni son lieu d’implantation. A priori, ce ne sera ni en Europe ni en Asie. Les Etats-Unis étant déjà comblé par les Bell Labs, reste les continents africain et sud-américain…


Lire également
Ericsson divise par deux la taille des flux vidéo
La décompression du H.265 prise en charge par les GPU des processeurs Intel
Vidéo : Cisco libère le H.264 (MPEG-4 AVC)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur