Le lancement raté d’Apple Plans fait une nouvelle victime

OS mobilesRégulations

Après avoir annoncé le prochain départ d’un de ses vice-présidents, Scott Forstall, Apple aurait congédié Rich Williamson, responsable du développement de son application de cartographie Plans, dont le lancement a fait l’objet de vives critiques.

Le lancement calamiteux de l’application de cartographie Apple Plans entraîne un nouveau départ au sein du groupe.

Après avoir annoncé fin octobre le prochain départ de son vice-président en charge du système d’exploitation mobile iOS, Scott Forstall, Apple aurait congédié Rich Williamson, responsable du développement de l’application Apple Plans, a indiqué l’agence Bloomberg.

L’initiateur de ce nouveau départ n’est autre qu’Eddy Cue, vice-président d’Apple chargé des logiciels et services Internet, considéré comme l’un des stratèges de la firme.

Apple Plans vs. Google Maps

Destiné à remplacer Google Maps, le service du rival d’Apple dans les smartphones et tablettes, Plans a été intégré en septembre à iOS 6, système dédié aux iPhone, iPad et iPod touch.

Bien qu’Apple Plans apporte des avancées graphiques, les trop nombreux bugs et erreurs (adresses incorrectes, itinéraires tronqués…) ont suscité la critique et poussé Tim Cook, PDG de la multinationale américaine, à présenter des excuses publiques.

« Nous sommes sincèrement désolés pour la frustration causée à nos clients et nous faisons tout notre possible pour rendre Plans meilleur », a déclaré fin septembre le successeur de Steve Jobs.

Outre l’amélioration technique de Plans, Apple aurait rapidement cherché à réorganiser ses troupes en charge du développement de la solution. Eddy Cue, dont l’influence au sein du groupe ne cesse de croître, serait chargé d’installer une nouvelle équipe à la tête de ce projet considéré comme stratégique…

Il semble que l’affaire n’ait pas de répercussions négatives sur les ventes d’iPhone 5, mais influence de fortes variations du cours de l’action Apple. Après avoir atteint un plus haut historique cet été, le titre a perdu plus de 20 % de sa valeur mi-novembre, avant de reprendre des couleurs hier au Nasdaq à 582,82 dollars lors des échanges après-Bourse.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur