Blackberry renforce son support à Android et iOS avec BES10.2

OS mobilesPoste de travailSécuritéSmartphones
Blackberry stratégie

La nouvelle version de BlackBerry Enterprise Services fait la part belle à la gestion multi-plateforme, jusqu’à la sécurisation des terminaux Android et iOS.

A l’heure où John Chen s’attachait à rassurer sur l’avenir de BlackBerry (lire John Chen : « Blackberry n’est pas mort »), le constructeur canadien annonçait la disponibilité de sa solution BES10 (Blackberry Enterprise Services) de gestion de « l’entreprise mobile » (EMM pour Enterprise Mobile Management) en version 10.2.

Une offre finalisée avec la participation, en tant que bêta testeur ou early adopter, de firmes comme Morgan Stanley, Boeing ou Secusmart. A ce jour, près de 30 000 entreprises exploitent ou testent BES10.2. Une progression sensible par rapport aux 25 000 de fin août même si la société avait misé sur des chiffres supérieurs à l’origine.

Secure Work Space pour Android et iOS

BES10.2 s’illustre essentiellement par le renfort de la sécurité des utilisateurs sous Android et iOS. Lesquels profitent, désormais, de Secure Work Space, la technologie de cloisonnement des environnements professionnels et personnels, au même titre que les terminaux BlackBerry 10 (Z10, Z30, Q10, Q5…). Une avancée dont profitera notamment iOS 7 avec le support de la synchronisation des e-mails en tâche de fond.

Les autres nouveautés se concentrent sur l’enrichissement des fonctions multi-plateforme avec une nouvelle API pour l’automatisation des fonctions BES10 des terminaux tiers au constructeur canadien depuis BlackBerry Web Services ou encore la possibilité pour les administrateurs de créer de nouvelles règles de distribution des applications Android et iOS sans nécessiter de mise à jour du serveur.

Un portail de services (self-service portal) est également introduit offrant ainsi une certaine liberté d’administration aux utilisateurs finaux qui interpelleront moins nécessairement les services techniques de l’entreprise, réduisant d’autant les coûts d’usage (TCO).

Jusqu’à 100 000 terminaux par domaine

C’est dans ce même esprit d’optimisation du TCO que BES10.2 administre désormais jusqu’à 100 000 terminaux par domaine évitant ainsi le recours à de nouveaux serveurs et ressources associées.

« Nous permettons aux entreprises et administrations de gérer des terminaux BlackBerry, Android et iOS, sans jamais compromettre la sécurité, a rappelé Stephen Bates, responsable de l’unité Entreprise chez BlackBerry. Nous avons atteint ce résultat grâce à une solution multiplateformes de bout en bout fournissant des couches de sécurité à la fois au niveau du terminal, du serveur et du réseau. Et aujourd’hui, la version 10.2 de BES10 fournit de nouveaux outils qui facilitent la gestion des environnements BYOD et permettent une meilleure maîtrise des coûts. »


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur