Blackstone jette l’éponge face à Michael Dell

Régulations

Le fonds d’investissement Blackstone aurait renoncé à présenter une offre concurrente au projet de rachat de Dell par son fondateur Michael Dell et le fonds Silver Lake.

Michael Dell peut se réjouir ! Blackstone Group aurait renoncé à présenter une offre concurrente au projet de rachat de Dell par son fondateur et le fonds Silver Lake, rapporte le Wall Street Journal dans son édition du 18 avril.

Tout comme Carl Icahn, le fonds d’investissement Blackstone avait soumis une proposition préliminaire au comité spécial du conseil d’administration de Dell avant l’échéance fixée au 22 mars 2013. L’objectif de Blackstone consistait alors à contrecarrer les projets de la direction exécutive du troisième fabricant mondial de PC.

Pour ou contre le LBO ?

En février dernier, Michael Dell, fondateur de l’entreprise, et Silver Lake confirmaient avoir conclu un accord stratégique. Rappelons-le, cet accord porte sur une opération de rachat à effet de levier (LBO) qui valoriserait le groupe informatique texan 24,4 milliards de dollars, soit 13,65 dollars par action, en vue d’un retrait de la Bourse.

L’opération donnerait au fondateur de Dell le contrôle majoritaire de l’entreprise, dont il détient déjà 14 % des parts, et lui permettrait de renforcer à sa guise l’exécutif de l’entité non cotée. Au grand regret de certains actionnaires…

Leurs arguments : l’offre initiale sous-estime la valeur de la société, l’éloigne des obligations de transparence liées à une cotation et entame sa notoriété. L’offre concurrente de Blackstone à plus de 14,25 dollars par action visait donc à maintenir une partie de l’entreprise entre les mains d’actionnaires externes, mais…

Blackstone redoute la mort du PC

Dans une nouvelle lettre adressée au conseil de la multinationale, Blackstone, qui souhaitait s’allier à d’autres fonds – probablement Insight Venture Partners et Francisco Partners – pour concrétiser son offre préliminaire, aurait associé son renoncement à la chute des ventes mondiales de PC et aux incertitudes quant aux résultats financiers de Dell.

Carl Icahn, de son côté, a réaffirmé s’opposer au projet de Michael Dell et Silver Lake. « Comme d’autres grands actionnaires de Dell, je continue de croire que l’accord du 5 février visant un retrait de la cote sous-évalue Dell et heurte ses actionnaires », a-t-il déclaré, avant d’ajouter discuter avec d’autres d’une alternative solide.

[Mise à jour à 17h30] : Dell Inc. a confirmé l’information.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Dell ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur