Michael Dell peut-il être évincé par Blackstone et Carl Icahn ?

Régulations

Le fonds Blackstone et le financier Carl Icahn proposeraient des offres supérieures à celle présentée par le fondateur et PDG de Dell, qui milite en faveur d’un rachat de type LBO.

Le projet de rachat de Dell par son fondateur Michael Dell et le fonds Silver Lake pourrait être contrecarré par les offres concurrentes déposées par Blackstone Group et le financier Carl Icahn, rapporte le Wall Street Journal.

Le fonds d’investissement Blackstone et « l’actionnaire activiste » Icahn auraient soumis leurs propositions préliminaires respectives avant l’échéance fixée au soir du 22 mars par le comité spécial du conseil d’administration de Dell.

Aucune offre supérieure à 15 dollars par action

Le mois dernier, Michael Dell et Silver Lake dévoilaient leur accord portant sur une opération de rachat à effet de levier (LBO) qui valoriserait Dell 24,4 milliards de dollars, soit 13,65 dollars par action, en vue de son retrait de la cote.

L’offre du fondateur de Dell, désormais troisième fabricant mondial de PC, a effrayé plus d’un actionnaire.

Après Southeastern Asset Management, actionnaire indépendant de Dell, Carl Icahn a déclaré que l’offre sous-estime la valeur de la société. Adepte d’une communication musclée, Icahn a même menacé « d’années de procédures judiciaires » les administrateurs qui participeraient à l’opération de retrait de la Bourse préconisée par Michael Dell…

Carl Icahn, qui détiendrait jusqu’à 6 % des actions de la multinationale américaine, ferait une contre-offre à 15 dollars par action, Blackstone à plus de 14,25 dollars, d’après le New York Times.

Pour qui sonne le glas ?

À n’en pas douter, Michael Dell étudiera avec intérêt les alternatives présentées par ses adversaires. Ces derniers disposent d’ailleurs de plusieurs jours pour finaliser leurs offres.

Un rachat de type LBO donnerait au fondateur de Dell le contrôle majoritaire de l’entreprise, dont il détient environ 14 % des parts à l’heure actuelle, et lui permettrait de renforcer la présidence et direction exécutive de l’entité non cotée.

En revanche, si l’offre de Blackstone Group, Carl Icahn ou d’autres, détrône la proposition de Michael Dell, celui-ci pourrait se voir évincer des sphères de décision au sein d’une firme qui resterait cotée. Pour éviter le camouflet, le fondateur de Dell et le fonds Silver Lake devraient alors réviser leur offre à la hausse…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Dell ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur