Cloud JEDI : Microsoft garde les faveurs du Pentagone

CloudIAASProjetsRégulationsSecteur Public

L’inspecteur général du Pentagone semble valider l’attribution à Microsoft du méga-contrat cloud JEDI de 10 Md$. La justice en décidera.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Microsoft s’est félicité, mercredi 15 avril, des conclusions d’un rapport du Bureau de l’inspecteur général du Pentagone ou Département de la défense des États-Unis (DoD OIG).

L’attribution à Microsoft par le Pentagone du contrat de services cloud JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) a-t-elle fait l’objet d’une pression « inappropriée » exercée par la Maison Blanche, comme le prétend Amazon ? Il semble que non, selon l’institution chargée de « détecter les abus » et de « promouvoir l’efficacité » du Département américain de la défense.

L’agence fédérale a également estimé « conforme » la décision d’attribuer le méga-contrat de 10 milliards de dollars sur 10 ans à un unique fournisseur de services cloud d’infrastructure, plutôt que de décomposer le marché en lots attribuables à différents acteurs.

En revanche, le rapport souligne que l’équipe de Donald Trump n’a pas « pleinement » coopéré à l’enquête. Le Pentagone, de son côté, aurait fourni « indûment » à Amazon des informations exclusives (documents non caviardés) appartenant à la firme de Redmond.

Sans surprise, Microsoft a saisi l’occasion pour préciser sa vision du dossier.

Bras de fer entre Microsoft et AWS

« Microsoft a remporté le contrat JEDI parce que le Département de la défense a constaté que nous proposions une technologie ‘nettement supérieure’ à un meilleur prix », a déclaré dans un billet de blog Jon Palmer, avocat général adjoint du groupe technologique de Redmond.

Selon lui, Amazon, maison mère du fournisseur cloud Amazon Web Services (AWS), « a fait une offre élevée et a perdu » et tente d’obtenir la révision de l’appel d’offres.

La firme fondée et dirigée par Jeff Bezos, de son côté, perçoit le refus de la Maison Blanche de coopérer à l’enquête de l’inspecteur général du Pentagone comme « une nouvelle tentative flagrante d’éviter un examen significatif et transparent de l’attribution du contrat JEDI. »

En février 2020, une juge fédérale accédait à la demande formulée par Amazon en faveur d’une suspension de l’exécution du contrat attribué en octobre 2019 à Microsoft. En mars dernier, le Pentagone a demandé 120 jours pour « reconsidérer » certains points contestés de la procédure d’attribution, dans le but de relancer l’exécution du méga-contrat.

Les parties ont déposé leur arguments auprès de la justice américaine qui tranchera.

(crédit photo © Shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT