Dell : Carl Icahn propose une alternative au LBO

PCRégulations

L’investisseur Carl Icahn et le fonds Southeastern Asset Management ont proposé leur offre concurrente au projet de rachat du fabricant américain de PC par son fondateur Michael Dell.

Deux des principaux actionnaires indépendants de Dell, le financier Carl Icahn et le fonds Southeastern Asset Management, ont proposé leur alternative au projet de rachat et de retrait de la cote défendu par le fondateur de la firme, Michael Dell, et le fonds d’investissement Silver Lake.

Contrairement au fonds Blackstone Group, qui a fait une proposition préliminaire avant de jeter l’éponge, Carl Icahn et Southeastern estiment que Dell retrouvera le chemin de la croissance – grâce au cloud et à de potentielles acquisitions – malgré la chute des ventes mondiales de PC.

Dans une lettre adressée jeudi 9 mai au comité spécial du conseil d’administration de Dell, « l’investisseur activiste » et Southeastern ont proposé de maintenir une partie de la société cotée et verser aux actionnaires 12 dollars par action en numéraire ou en titres. Les actionnaires ayant la possibilité de rester investisseurs, la contre-offre serait supérieure à l’offre initiale.

La contre-offre va-t-elle déstabiliser Michael Dell ?

Michael Dell et Silver Lake ont dévoilé en février leur accord portant sur une opération de rachat à effet de levier (LBO) qui valoriserait Dell 24,4 milliards de dollars, soit 13,65 dollars par action, en vue de son retrait du Nasdaq.

Le fondateur de Dell, qui détient déjà 14% des parts de l’entreprise, pourrait ainsi renforcer son contrôle de l’entité non cotée au grand regret de certains actionnaires, parmi lesquels : Southeastern Asset Management, qui déclare détenir à fin mars 6,95% des actions du groupe américain, et Carl Icahn, qui en détiendrait 4,52%.

Estimant que l’offre « sous-évalue grossièrement » la valeur de la société et ne profiterait qu’à Michael Dell, le fonds Southeastern a été le premier à déclarer examiner « toutes les options à sa disposition » pour s’y opposer. De son côté, l’investisseur Icahn n’a pas hésité à menacer « d’années de procédures judiciaires » les administrateurs qui participeraient à l’opération de retrait de la Bourse.

« Nous sommes souvent cyniques à propos des conseils d’administration, mais ce conseil a porté le cynisme vers de nouveaux sommets », ont déclaré les deux parties dans leur lettre au comité spécial. « Cette entreprise a souffert assez longtemps des décisions butées prises par son CA et son management », ont ajouté les investisseurs. Interrogé par CNBC, Carl Icahn n’a pas caché vouloir remanier le conseil et évincer Michael Dell…

À Wall Street, l’action Dell a clôturé en hausse de 0,98% à 13,45 dollars vendredi soir.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Dell ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur