La Document Foundation livre la version stable de LibreOffice 3.3 avant Oracle

CloudOpen Source

La première mouture stable de la suite bureautique LibreOffice est aujourd’hui rendue publique. Une version intéressante en terme de fonctionnalités.

En septembre dernier, la communauté œuvrant autour de la suite bureautique open source OpenOffice.org se dissociait d’Oracle et créait la Document Foundation. Cette dernière a depuis travaillé à la mise au point de sa propre suite bureautique, LibreOffice. La première version stable de ce logiciel, LibreOffice 3.3, est aujourd’hui rendue publique. La communauté bat ici de vitesse Oracle, qui tarde toujours à livrer la mouture définitive d’OpenOffice.org 3.3 (tout en privilégiant la version propriétaire de la suite bureautique).

LibreOffice 3.3 est disponible sur le site officiel du projet, en versions Windows, Mac OS X (x86 et PowerPC) et Linux (x86 32 bits et 64 bits). Bon point, l’installeur Windows contient toutes les langues, ce qui réduira la charge des serveurs miroirs, l’ensemble des fichiers liés au logiciel passant ainsi de 75 Go à 11 Go.

La suite bureautique propose de multiples nouvelles fonctionnalités, dont certaines sont issues du projet Go-oo (qui pourrait par la suite être abandonné au profit de LibreOffice). Nous retrouvons ainsi la possibilité d’importer et de manipuler des fichiers SVG, des fonctions de formatage rapide, un mode plan refondu, une meilleure gestion des cellules et des feuilles de calcul, des filtres d’import pour Microsoft Works et Lotus Pro, etc. D’autres nouveautés sont tirées d’OpenOffice.org 3.3, comme le nombre maximal de lignes d’une feuille de calcul, porté à un million, l’amélioration de la mise en page des présentations, une meilleure protection des documents, etc.

« Nous sommes très excités : c’est notre toute première version stable et nous sommes donc très impatients des retours des utilisateurs qui seront alors intégrés le plus rapidement possible dans le code en même temps que les premières améliorations qui seront disponibles en février », explique Caolán McNamara de Red Hat (qui participe au développement de LibreOffice). « À partir du mois de mars, nous allons évoluer vers un calendrier de diffusion en temps réel, prévisible, transparent et public, conformément aux objectifs de l’Engineering Sterring Committee et les demandes des utilisateurs. »

Vous retrouverez la feuille de route du projet sur cette page web. Nous y apprenons par exemple que deux mises à jour seront livrées les 14 février 2011 et 14 mars 2011. Elles permettront de corriger les bogues majeurs découverts dans LibreOffice 3.3. La mouture 3.4 du logiciel sera pour sa part livrée le 2 mai 2011. Un rythme de développement rapide.

Si la Document Foundation a pu libérer à ce point le processus de développement de cette suite bureautique, c’est grâce à ses méthodes de travail, bien moins ‘élitistes’ que celles appliquées par feu-Sun Microsystems (chose qui avait contraint Novell à faire cavalier seul). Un atout sérieux qui a permis à la fondation de s’attirer les faveurs de la plupart des créateurs de distributions Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur