Nasdaq et NYSE : vers un plan de continuité d’activité commun

Régulations
Facebook : la bourse joue-t-elle au 421 ?

Le NYSE et le Nasdaq serait prêts à mettre en place une sauvegarde croisée de leurs systèmes pour éviter la paralysie en cas de panne informatique.

Paralysé le 22 août dernier par un incident informatique, le Nasdaq serait prêt à coopérer avec son rival, le New York Stock Exchange (NYSE), pour mettre en place un système de sauvegarde croisée.

NYSE Euronext et Nasdaq OMX Group, les opérateurs des deux premières places boursières américaines, auraient engagé des discussions avec d’autres établissements pour élaborer un plan. Dans ce cadre, chaque opérateur effectuerait une sauvegarde des flux de données de l’autre groupe. En cas de panne, les traders pourraient ainsi basculer sur les systèmes du groupe concurrent, d’après une source proche du dossier citée par le Wall Street Journal.

Nasdaq et NYSE, rivaux de longue date

Les récents incidents qui ont décrédibilisé Wall Street, dont la suspension sans précédent des cotations au Nasdaq le mois dernier, ont poussé le gendarme boursier américain à exiger le renforcement des plateformes électroniques de cotation. La SEC (Securities and Exchange Commission) a donné deux mois aux intéressés pour rendre leurs systèmes plus robustes et sûrs, rapporte le journal financier dans son édition du 26 septembre.

Les pourparlers engagés depuis entre le Nasdaq et le NYSE restent tendus. La robustesse des SI n’est pas leur unique priorité. Chacune des places boursières se bat pour conserver ou intégrer de grands noms du numérique. Parmi eux : le groupe Internet chinois Alibaba Group et le réseau américain Twitter. Ce dernier pourrait préférer le NYSE à l’indice à dominante technologique pour son introduction en Bourse.

Le Nasdaq, dont la réputation a été ternie par l’introduction ratée de Facebook, doit rassurer les investisseurs. Après l’interruption spectaculaire du 22 août, Nasdaq OMX a fait état de problèmes de « connectivité » et d’un afflux inhabituel de données en provenance de NYSE Arca, la bourse électronique du NYSE.

Depuis, Nasdaq OMX Group a reconnu sa part de responsabilité, tout en affirmant qu’un effort de l’ensemble de l’industrie, places boursières, opérateurs de marcnhé et régulateurs, est nécessaire pour prévenir ce type d’icidents.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur